Genre : Danse

Quelque part par ici — Kono atari no dokoka

Michikazu Matsune | Martine Pisani

mardi 9 et mercredi 10 avril
New Dreams

Réserver · 5 à 20€

Il faut l’audace de l‘artiste japonais pour revisiter dans une création détonante le travail de Martine Pisani, qui a marqué à jamais l’histoire de la danse contemporaine.
Tout au long de sa carrière, la chorégraphe française a consigné ses pensées, ses notes et ses dessins dans de petits carnets. Cette matière brute a servi de point de départ à Martine Pisani, au danseur et chorégraphe Michikazu Matsune ainsi qu’au peintre, danseur et performer Theo Kooijman pour créer une nouvelle œuvre, relecture moderne de la carrière de l’artiste française. Le projet créé au Festival d’Avignon 2023, s’incarne à la fois par des images d’archives, des conversations entre les trois protagonistes et des performances dansées.

GÉNÉRIQUE
Concept Michikazu Matsune
En dialogue avec Martine Pisani
Basé sur les premières œuvres de Martine Pisani
Interprétation, performance, histoires Theo Kooijman | Michikazu Matsune | Martine Pisani

Lumière Ludovic Rivière | Coproduction Festival d’Avignon, Tanzquartier Vienne, Maison de la Culture d’Amiens, fabrik Potsdam, SPRING Performing Arts Festival Utrecht, Fonds Transfabrik | Soutien aux studios/accueil en résidence | La Briqueterie Centre de développement chorégraphique national, Les Laboratoires d’Aubervilliers, Centre National de la Danse Pantin | Studio Matsune est financé par le département des affaires culturelles de Vienne et par le ministère des Arts, de la Culture, du Service Civil et des Sports d’Autriche. La compagnie du solitaire est financé par le ministère de la Culture DRAC Île-de- France au titre de l’aide au projet. (Fond Transfabrik (en cours) | Chargé de production Frauke Niemann, Franziska Zaida Schrammel — ciemartinepisani.fr

photo © Jean Gros Abadie