Présentation

L’Édito

Au fil de l’eau
Dans ce département au beau nom de fleuve, dans cette métropole amiénoise consacrée comme zone humide d’exception, l’eau est un fil conducteur naturel que vous retrouverez tout au long de cette saison : des Vagues d’Élise Vigneron, avec ses marionnettes de glace, d’Odile et l’Eau de l’Amiénoise Anne Brochet, en passant Sur l’autre rive, de Cyril Teste jusqu’au cycle de projections en écho à 2025, année de l’Océan, sans oublier l’opérette Coup de Roulis. Afin d’illustrer cette présence dans la brochure, nous avons demandé à Julien Lelièvre, artiste associé et photographe, de saisir quelques instantanés maritimes et fluviaux, proches de vos paysages familiers.
Et pour favoriser audace et curiosité, chaque adhérent bénéficiera cette année d’un spectacle à 1 €, chaque trimestre, au choix parmi des propositions artistiques que nous soutenons particulièrement.
De quoi oser se jeter à l’eau !
Retrouvez les spectacles concernés avec le pictogramme “ 1€”.

Devenue marqueur des désordres climatiques quand elle inonde, ou à la source de conflits mondiaux, l’eau est avant tout ce bien commun de l’humanité. Elle a à la fois ce qui effraie ou qui apaise, ce qui donne la vie et qui trace un chemin vers l’autre.
Elle nous emmène et nous invite à la rencontre d’artistes venus de tous horizons dans la programmation : l’Amiens Europe Feminist Futures Festival autour des performances et questionnements d’aujourd’hui ; le temps fort Amiens Tout-Monde, qui interroge nos héritages postcoloniaux et notre créolité ; nos collaborations avec le FIFAM pendant lequel nous présenterons cette année Fajar, d’Adama Diop. C’est aussi le sens de notre engagement de Pôle Européen de Création et de Production et de nos spectacles qui partent sur les routes en tournée.

L’équipage et les constellations
Bien ar(ri)mée, la Maison navigue dans une constellation de disciplines artistiques et de réseaux.
Fidèle aux artistes qu’elle accompagne depuis plusieurs années, ouverte à de nouvelles équipées, c’est à travers leurs propositions et leurs créations que la Maison regarde ce monde bouleversant, fracturé par des comportements d’un autre âge. Qu’ils soient associés, compagnons, en résidence, du Label Bleu ou du Campus partagé, ils croisent leur intelligence collective et leurs talents. Cette année encore la Maison accueille des chercheurs, des initiatives de réflexions et de débats, mais aussi deux collectifs, Beyond the post-soviet, commissaires d’expositions associés dans le cadre du programme CURA pour Gris est le cube, bleue l’ellipse et Pérou-Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines avec le projet de Navire Avenir.

De la soute au pont, notre expédition bruisse de récits d’héritages et de transmission.
Les grands textes, à commencer par Bérénice de Racine mis en scène par Jean-René Lemoine, créé en janvier 2025, Marivaux mis en scène par Alain Françon ou Ionesco par Bérangère Vantusso, côtoieront la présence de Guy Cassiers, Anne Teresa De Keersmaeker et Yoshi Oïda. Ils dialoguent avec les danseurs de Tatiana Julien et Lionel Bègue, ou les comédiens sortants de l’École du Nord qui présenteront Tragédie, tandis que le jeune prodige ukrainien Bohdan Luts joue avec l’Orchestre National de Lille dirigé par Jean-Claude Casadesus.

Fidèle aux nombreux partenariats qu’elle a développés, la Maison continue à construire des coopérations avec le réseau européen APAP, avec les partenaires nationaux et en région et notamment le phénix – scène nationale de Valenciennes autour du programme Campus, avec les théâtres de Compiègne ou du Beauvaisis. Elle poursuit son inscription volontaire dans un maillage territorial riche de ces collaborations avec la Comédie de Picardie, le Safran, le Cirque Jules Verne, les Rendez-vous de la Bande Dessinée, la Lune des Pirates, le FRAC Picardie Hauts-de-France, les centres culturels, le réseau des bibliothèques, le Ciné Saint Leu, Bulldog Audiovisuel, l’Université Picardie Jules-Verne, Diaphane – Pôle photographique en Hauts-de-France, avec la BnF en préfiguration de son installation à Amiens… et bien d’autres encore.

Tous dans le même bateau
Pour que la navigation soit agréable, nous nous efforçons de garder le pied alerte et les bras grands ouverts à la jeunesse et à la bienveillance entre les générations.
Nos moussaillons auront cette année une programmation jeune public renforcée (dès le premier âge avec les bébés concerts de l’Orchestre de Picardie), mais aussi la mise en place d’une offre spéciale pour les adultes accompagnant les enfants.
On ouvre également La Maison des Petits : un service de garderie pour que les parents puissent profiter des spectacles tranquillement pendant qu’un animateur breveté s’occupe des enfants.
Retrouvez les spectacles concernés avec les pictogrammes suivant :

Cette saison sera encore l’heure de hisser les valeurs d’hospitalité, de solidarité et d’écoute. On les portera sur les plateaux et dans nos moments de débats, mais aussi à l’accueil, en facilitant celui des personnes en situation de handicap, en favorisant la convivialité au bar d’entracte avec la possibilité de s’y restaurer après les spectacles pour échanger avec les artistes, en imaginant des nuits au cinéma, festives et décalées… Et en multipliant les actions d’éducation artistiques et culturelle, en vous associant, toujours, à certains spectacles et projets sur lesquels on vous invite à participer.

Les moyens du bord
Si le voyage promet d’être stimulant, il se prépare toutefois contre vents et marées. Nous évoluons dans un contexte général de plus en plus complexe, qui n’épargne pas le monde culturel, avec des moyens financiers toujours plus difficiles à réunir.
Si nous maintenons des tarifs adaptés pour vous accueillir dans les meilleures conditions, si nous continuons à accompagner les artistes pour vous permettre de découvrir le meilleur de la création d’aujourd’hui dans sa diversité, nos capacités d’intervention s’amenuisent. Le Ministère de la Culture a cherché à préserver ces moyens, il nous a secourus budgétairement pendant la crise sanitaire, il entend ouvrir des perspectives collaboratives avec le plan « Mieux produire mieux diffuser ». Ici, à Amiens, il soutient
la Maison en concertation avec les autres partenaires historiques de l’Établissement que sont Amiens Métropole et la Région Hauts-de-France, associant également le département de la Somme, et nous leur en sommes à tous reconnaissants. Qu’ils en soient remerciés ainsi que le club des partenaires et mécènes, les membres du conseil d’administration et son Président.
L’inquiétude est néanmoins grande pour tout le secteur culturel, dans notre pays comme en Europe, et notamment pour les compagnies artistiques indépendantes. C’est le sens de cette alerte collective portée par notre chambre professionnelle, le Syndicat National des Entreprises artistiques et culturelles — Syndeac, que nous relayons ci-après.

Les mots d’Ariane Mnouchkine résonnent à cet endroit. Car « pour cette grande quête artistique et humaine, il faut de tout.
De grands paquebots bien sûr, pour veiller au grain, mais aussi toute une nombreuse flotte de petits voiliers versatiles et téméraires avec à leur bord des équipages infatigables, aventureux et passionnés par l’art du théâtre et le service du public. » *

Il est temps à présent d’appareiller pour la saison prochaine. Ici, chez vous, avec vous, ailleurs. Ensemble.
Que les vents 24/25 restent favorables !

— Laurent Dréano

* In Le Monde, 18 Juillet 2013.

© Julien Lelièvre

L’Équipe

– Directeur :
Laurent Dréano

– Directeur adjoint :
Mathieu Lamblin 03 22 97 79 79 (standard administration)

– Assistante de direction (mécénat et locations d’espaces) :
Joséphine Zaméo 03 64 26 81 38 j.zameo@mca-amiens.com

 

– Conseiller programmation et directeur de production de Label Bleu :
Benoît Delaquaize 03 64 26 81 37 b.delaquaize@mca-amiens.com

– Attachée à l’administration et à la production (Label Bleu) :
Fabienne Octau 03 22 92 92 29 f.octau@label-bleu.com

– Attachée à l’accueil des artistes :
Lorène Carlier 03 64 26 81 42 accueilartiste@mca-amiens.com

 

– Directrice de production, de diffusion et des projets européens :
Alice Houssais 03 64 26 81 47 a.houssais@mca-amiens.com

– Chargé de production :
Matthieu Tisané 03 64 26 81 45 m.tisane@mca-amiens.com

 

– Responsable comptabilité, finances et marchés publics :
Mathias Vanier 03 22 97 79 69 m.vanier@mca-amiens.com

– Attachée comptabilité :
Gina Bègue 03 64 26 81 40 g.begue@mca-amiens.com

– Responsable paie et administration du personnel :
Jamila Ghaylan 03 64 26 81 39 j.ghaylan@mca-amiens.com

– Assistante comptable paie :
Fadhila Oumoussa 03 64 26 81 51 f.oumoussa@mca-amiens.com

 

– Attachée à l’administration :
Caroline Delannoy c.delannoy@mca-amiens.com

– Secrétaire :
Isabelle Leclercq standard administratif 03 22 97 79 79 i.leclercq@mca-amiens.com

 

– Responsable Côté Jardin & Bar d’Entracte :
Jérémy Robin 03 22 45 19 90 j.robin@mca-amiens.com

– Employé.es de bar :
Delphine Barthélémy, Lorea Cardona (en remplacement d’Ingrid Marques), Alexandre Droissart, Lorette Hulin

 

– Secrétaire générale :
Fanchon Tortech f.tortech@mca-amiens.com

– Responsable communication :
Thomas Germier t.germier@mca-amiens.com

– Attaché à l’information :
Nicolas Sirel-Axana 06 32 31 99 56 n.sirel-axana@mca-amiens.com

– Attaché à l’information | webmaster :
Alexandre Vallez  a.vallez@mca-amiens.com

– Attachée à l’information / contrat d’alternance :
Manon Graebling communication@mca-amiens.com

 

– Directrice des relations publiques :
Patricia Hanote 03 22 97 79 61 – 06 82 34 47 86 p.hanote@mca-amiens.com

Chargé.es des relations publiques (jeune public, enseignement primaire et secondaire):
Camille Lamour 03 64 26 81 48 – 06 79 98 50 01 c.lamour@mca-amiens.com
Julie Poncin 03 64 26 81 49 – 06 79 98 73 27 j.poncin@mca-amiens.com

– Enseignantes détachées du Rectorat de l’Académie d’Amiens, service éducatif :
Anne-Valérie Damay  anne-valerie.damay@ac-amiens.fr
Clélia Téry clelia.tery@ac-amiens.fr

– Coordinateur cinéma :
Lucas Simoni 03 64 26 81 44 l.simoni@mca-amiens.com

 

– Responsable de l’accueil et de la billetterie :
Sandrine Lalau 03 22 97 79 77 accueil@mca-amiens.com

– Attachées à l’accueil :
Lydie Havart, Sarah Huxley

et les hôtes & hôtesses de salle :
Armand Biscaye, Karine Cattiaux, Kassya Lambert, Camille Lévy, Quentin Luc, Felix Mériaux, Marine Pega, Lou-Anne Régnier, Elena Smart, Dimitri Smirnov

 

– Directeur technique :
Vincent Gallemand 03 64 26 81 53 v.gallemand@mca-amiens.com

– Attachée à l’administration technique :
Laurence Lacoudre 03 22 97 79 89 l.lacoudre@mca-amiens.com

– Régisseur général plateau et expositions :
Michel Sorriaux 03 64 26 81 58 m.sorriaux@mca-amiens.com

– Régisseur principal lumière :
Antonin Mauduit 03 64 26 81 60  a.mauduit@mca-amiens.com

– Régisseur lumière :
Pascal Knapen 03 64 26 81 60 p.knapen@mca-amiens.com

– Régisseur son et audiovisuel :
Tom Comptdaer

– Apprenti régisseur son :
Cédric Dominas

– Chef machiniste :
Luc Marc Le Gigan 03 64 26 81 59 m.legigan@mca-amiens.com

– Cintrier / machiniste
Émile Vérité

– Technicien électrique polyvalent
Maxime Bertrand

et les intermittent.es du spectacle

 

– Régisseur bâtiment et sécurité :
Quentin Fauvet
Q.FAUVET@mca-amiens.com

– Gardiens :
David Cléry, Quentin Fauvet, Pierre Gy
03 64 26 81 63 gardien@mca-amiens.com

– Chef de l’entretien :
Jérôme Leleu
et les personnels prestataires

– Président du conseil d’administration de l’EPCC Maison de la Culture d’Amiens :
Jean-Pierre Mollet

– Relations presse
Elektron libre — Olivier Saksik

– Conception graphique & photographies “ en Somme ”
Julien Lelièvre — artiste associé julienlelievre.com
Typographies PVC dessinée par Hélène Marian |
Media Sans dessinée par Jean-Baptiste Levée — artiste associé productiontype.com

L’Histoire de la MCA

© Pierre Cry

1959
André Malraux est nommé Ministre des Affaires Culturelles dans le gouvernement de Michel Debré.

1961
L’idée des Maisons de la culture s’inscrit dans le cadre de la décentralisation (IVème Plan).

1963
Les Maisons de la culture du Havre, de Caen, de l’Est Parisien et de Bourges ouvrent dans des bâtiments existants. Celle d’Amiens sera la première à être réalisée dans des locaux conçus à cet effet. Maurice Vast est alors Maire d’Amiens. Pierre Sonrel, en compagnie de ses deux associés, MM. Duthilleul et Gogois, conçoit l’architecture du futur bâtiment.

1964
Création d’une association de gestion de la future Maison de la culture. L’État participe au fonctionnement à parité avec la Ville et le Département. Jean-Claude et Bernard Marrey sont nommés directeurs. Les premières manifestations sont organisées dans la salle de la Société Industrielle.

1965
Le comité directeur de l’Association se sépare de Jean-Claude et Bernard Marrey. Philippe Tiry est nommé directeur. Les premiers spectacles sont donnés en pré-ouverture à la fin de l’année.

1966
Inauguration par André Malraux le 19 mars. Le succès est immédiat, considérable. Dix chefs-d’œuvre du Louvre, Jean-Louis Barrault, Thelonius Monk, mais aussi des jeunes talents comme Ariane Mnouchkine, Patrice Chéreau ou Jean-Luc Godard venu présenter La Chinoise, font partie des premiers programmes et donneront le ton pour les années à venir.

1968
À Amiens, comme ailleurs, la contestation est énergique et la Maison de la culture en est le lieu d’expression et la cible. La nouvelle saison voit l’implantation du Ballet Théâtre Contemporain (B.T.C.). Dirigé par Jean-Albert Cartier, il est financé entièrement par l’État et réunit trente-cinq danseurs. Pour la Maison de la culture et pour Amiens, c’est une marque de reconnaissance précieuse et un gage de vitalité interne.

1969
Les activités de la Maison de la culture s’ouvrent largement sur le monde : Bread and Puppet, Living Théâtre, Musée de la Technique de Prague. Et deux réalisations majeures : la création du Misanthrope de Molière, mis en scène par Marcel Bluwal, avec Michel Piccoli dans le rôle titre, et une manifestation consacrée aux auteurs dramatiques contemporains, organisée sous la responsabilité de Jean-Pierre Miquel et dont les répercussions seront sensibles en France au cours des années suivantes. Après le départ du Général De Gaulle et d’André Malraux, la décentralisation culturelle cesse malheureusement d’être une préoccupation notable de l’État.

1971
Début janvier, Philippe Tiry annonce son départ. La municipalité d’Amiens change au printemps, avec René Lamps élu maire sous les couleurs du Parti Communiste. Dominique Quéhec est nommé directeur. Le B.T.C. émigre quelques mois plus tard à Angers.

1972-1975
C’est l’époque des animations hors les murs, en direction de ce que l’on appelait alors le « non-public ». L’ensemble musical Pupitre 14, dirigé par Edmond Rosenfeld, qui a remplacé le B.T.C. au sein de la Maison de la culture, s’associe généreusement à ce travail. Parallèlement, l’activité traditionnelle de la Maison se poursuit, avec des temps forts traités sous forme de Journées Nationales (sport, information, folie, action culturelle,…).

1976-1981
La saison du 10ème anniversaire est particulièrement brillante avec la venue du TNP. Antoine Vitez est présent également l’année des représentations de ses trois « Molière » en parallèle. Mais Dominique Quéhec reprend surtout son travail de metteur en scène et présentera quelques créations mémorables avec des œuvres de Genet, Claudel, Handke, Fassbinder, Audureau,… Expositions, musique, danse, cinéma font toujours l’objet de programmations soutenues. 1981, c’est aussi les premières éditions du Festival de Jazz d’Amiens et du Festival International du Film.

1982-1991
Après dix années de responsabilité, Dominique Quéhec décide de quitter Amiens, Jean-Marie Lhôte est nommé directeur. Nouveau Ministre de la Culture, Jack Lang obtient le doublement des crédits pour son ministère. Collectivités, Ville et Département, acceptent d’accompagner l’effort consenti. Le nouveau directeur est incité à développer également des activités liées aux industries culturelles. Ce sera la création de deux services d’édition, l’un pour le livre, Trois Cailloux, l’autre pour le disque, Label Bleu, avec en complément une cellule consacrée à la photographie.

1986-1991
La participation du public, jamais démentie, ne cesse d’encourager les initiatives ; mais le changement de majorité législative, avec le ministère qui en découle, marque un coup d’arrêt sévère dans les concours financiers. Par ailleurs le bâtiment a pris de l’âge. Quand, au printemps 1989, la municipalité d’Amiens change avec Gilles de Robien (Parti Républicain) pour maire, un projet de rénovation est mis en œuvre. Ce projet nécessite la fermeture de la Maison de la culture pendant plus d’un an. Jean-Marie Lhôte choisit ce moment pour se retirer.

1992-2000
Michel Orier, initiateur de l’édition de disques Label Bleu au sein de la Maison de la culture, est nommé directeur. Il continue les missions de développement des publics en augmentant le nombre de spectacles et de représentations. Il inscrira la Maison de la culture d’Amiens dans les circuits de production nationaux notamment avec la mise en place de résidences d’artistes et d’une politique de production déléguée affirmée. Les nouveaux locaux sont inaugurés en octobre 1993 par Jacques Toubon, Ministre de la Culture. La ville d’Amiens et l’État accroissent leurs financements.

2001
Jacques Pornon est nommé directeur. Il poursuit les résidences d’artistes (Arnaud Meunier et la compagnie de la Mauvaise Graine, Robert Seyfried et la compagnie DIT,…) et développe une programmation axée sur la transversalité entre les disciplines faisant se croiser, par exemple, musique et cinéma ou musique et théâtre.

2005
Gilbert Fillinger est nommé directeur. La Maison de la culture d’Amiens est un lieu de résidence d’artistes, de production, de création et de diffusion dans les domaines de la musique, de la danse, du théâtre, du cirque, du cinéma et des arts plastiques.
Elle fait partie du réseau des Scènes nationales. À ce titre, elle est chargée d’une double mission de service public : le soutien à la création contemporaine et l’accompagnement du public.
En septembre : la Maison de la culture d’Amiens devient un Établissement Public de Coopération Culturelle, comprenant l’État et la Communauté d’Agglomération « Amiens Métropole », puis le Conseil Départemental de la Somme. Elle est subventionnée par le Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Nord Pas de Calais Picardie, Amiens Métropole et le Conseil Départemental de la Somme.
Le projet artistique de Gilbert Fillinger porte un soutien accru à la production et la création de spectacle vivant et à la diffusion des plus grands artistes de la scène en théâtre, musique, danse, cirque… (On compte parmi les artistes associés fidèles de la Maison : Marcel Bozonnet, Daniel Jeanneteau, Denis Podalydès, Pippo Delbono, le collectif Superamas, Lukas Hemleb, Emio Greco et Pieter C. Scholten et, aujourd’hui, Benjamin Lazar, Nathalie Garraud et Olivier Saccomano…). Quatre à cinq expositions d’arts plastiques sont présentées chaque année.

2008
Le cinéma Orson Welles, classé «Art & Essai», est rénové. Centre de création et de production européen, la MCA est inscrite dans plusieurs réseaux internationaux et transfrontaliers. Après quelques années financièrement difficiles, Label Bleu est intégré à la MCA et produit de nouveaux 4 à 5 disques de jazz et de musiques du monde par an. Le studio d’enregistrement est rénové, à son tour, en 2015.

2010

La MCA a créé un festival international de jardins et d’arts plastiques in situ, Art, villes & paysage dans les Hortillonnages d’Amiens. Depuis 2018, ce festival est piloté par l’association Art & Jardins Hauts-de-France.

2016
Au printemps, la Maison de la Culture fête ses 50 ans. L’événement est marqué par la venue de la Ministre de la Culture, Mme Audrey Azoulay et des temps forts : création théâtrale de Daniel Jeanneteau, chorégraphique de Nicolas Le Riche et plastique avec Tim Yip.

2017
Ouverture du café culturel et de restauration, Côté Jardin. Des travaux de rénovation se poursuivent avec les éclairages des salles d’exposition, la rénovation du Studio Gil Evans – Label Bleu, la construction de huit chambres de résidence pour les artistes. Toutes activités confondues, la Maison de la Culture d’Amiens réunit chaque saison près de 170 000 personnes.

2018

Laurent Dréano est nommé directeur. Les activités de diffusion, de production et de création ainsi que le Label Bleu, le cinéma et les arts plastiques se poursuivent. Des partenariats se nouent avec d’autres acteurs culturels de la métropole et de la région (théâtres, scènes labélisées, centres chorégraphiques ou culturels…) ainsi que de nombreux festivals de la région (FIFAM, Rendez-vous de la BD, NEXT, NAME, KIDANSE, Les Photaumnales, SERIESMANIA…). De nouveaux temps forts marquent la programmation (festivals Amiens Europe et Amiens Tout-Monde) et le projet s’attache à créer de nouvelles relations aux habitants, aux côtés des artistes (fête d’ouverture, tournées en itinérance, actions culturelles, projets participatifs…). Le projet est défini par l’appel #IciChezVous.

Le Conseil d’administration

Membres

Alain GEST – Président de la Communauté d’Agglomération d’Amiens Métropole
Pierre SAVREUX – Vice-présidente d’Amiens Métropole en charge de la Culture
Suppléante : Véronique CLECH – Conseillère municipale
Marion DOURNEL-GARAT – Conseillère métropolitaine déléguée
Suppléant : Richard RIFFIOD – Conseiller municipal

Brigitte FOURE – Maire d’Amiens

François DECOSTER – Vice-Président de la région Hauts-de-France
Suppléant : Pascal DEMARTHE – Conseiller régional

Rollon MOUCHEL-BLAISOT – Préfet de la Somme
Hilaire MULTON – Directeur Régional des Affaires Culturelles – Ministère de la Culture
Suppléant : Monsieur Pierre HARAMBURU, Directeur adjoint délégué à la création et aux enseignements artistiques DRAC des Hauts-de-France ; ou Madame Arielle-Emilie FANJAS – Directrice Adjointe de la Direction Régionale des Hauts-de-France,
Christopher MILES – Directeur Générale de la Création Artistique – Ministère de la Culture

Jean-Pierre MOLLET – Président et Personnalité qualifiée
Myriam MAHE-LORENT – Personnalité qualifiée
Jérôme PELLOUX – Personnalité qualifiée

Alice HOUSSAIS – Représentante élue du personnel
Suppléante : Sandrine LALAU

Personnes invitées

Laurent DREANO – Directeur de la Maison de la Culture d’Amiens – avec voix consultative
Mathieu LAMBLIN – Directeur adjoint de la Maison de la Culture d’Amiens
Fabrice VIGNE ou son représentant – Payeur départementale
Sébastien AUCHART – Directeur de la Culture et du Patrimoine – Amiens Métropole
Caroline SEVIN – Directrice de la création artistique et des pratiques culturelles – Région Hauts-de-France
Fanny BAGGIO – Responsable du service spectacle vivant – Région Hauts-de-France
Sylvie TREMUTH – Chargée de mission Arts de la Scène Région Hauts-de-France
Mounia BOUDIAF – Conseillère pour le théâtre et arts associés – DRAC Hauts-de-France

 

N° S.I.R.E.T. : 509 542 908 00017
Code APE : 9001Z
Licences entrepreneur de spectacle : L-R-21-5440 / 5441 / 5442
N° TVA intracommunautaire : FR 135 095 429 08

Les Artistes associés

Une constellation d’artistes pour boussole en 2024-2025

Des artistes à la maison
Zabou Breitman
Boris Charmatz
Thierry Collet
Vincent Fontano
Tatiana Julien
Anne-Laure Liégeois
Jean-René Lemoine
Julien Lelièvre
Cédric Orain
L’Orchestre de Picardie | direction Johanna Malangré

& sur les routes
Les Chanteurs d’Oiseaux
Hugues Duchène
Ji Drû
Christine Letailleur
Roberto Négro
Stanislas Roquette…

Des collectifs
Beyond the post-soviet
PEROU Pôle d’Exploiration Urbaine

Les artistes du Campus Amiens Valencienne
Eddy D’aranjo
Aliénor Dauchez
Hugues Duchêne
Marie Fortuit
Magda Kachouch
Jeanne Lazare
Anne-Laure Thumerel
Philémon Vanorlé
France Anodine

Les artistes européen.nes du réseau APAP, ceux du Label Bleu et toutes celles et ceux que nous accompagnons en coproduction ou qui nous font l’honneur que cette maison soit la leur, le temps d’une navigation ou d’une escale au port.

Les Soutiens et les réseaux

La Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production |
scène nationale est un Établissement Public de Coopération Culturelle dont les partenaires sont le Ministère de la Culture — DRAC Hauts-de-France, Amiens Métropole et la Région Hauts-de-France.

En association avec

Association des Scènes nationales

Créé 1991 par le ministère de la Culture, ce label, symbole de la décentralisation culturelle, est aujourd’hui constitué de 78 établissements à vocation pluridisciplinaire. Si les missions de service public sont communes, chaque projet est unique. Chaque Scène nationale se doit d’être ouverte « pour et avec » tous et pour toutes les disciplines : théâtre, musiques, danse, marionnette, cirque, arts visuels, cinéma, littérature… etc.

La co-construction avec les collectivités territoriales, pour le développement d’un projet artistique et culturel exigeant, en est depuis l’origine le maître mot, avec une ambition toujours renouvelée pour les territoires, en métropole et en outre-mer.

Dotées de moyens et d’outils de production, les Scènes nationales accompagnent les artistes dans leurs processus de création. Elles soutiennent la diffusion dans les réseaux du spectacle vivant, contribuant ainsi au renouvellement des esthétiques, des langages et des talents sur les scènes françaises, européenne et internationale. Travaillant dans la proximité de leur territoire, elles sont l’un des premiers acteurs d’activités d’éducation artistique, d’initiatives de sensibilisation et de médiation pour l’accès de tous à la culture, ouvertes à toutes les générations à commencer par les plus jeunes. À l’initiative de spectacles décentralisés, dans les quartiers en ruralité, d’interventions d’artistes et de médiateurs dans les prisons, les hôpitaux ou les établissements d’enseignement, elles favorisent un travail avec les réseaux associatifs, socioculturels, socio-éducatifs et développent ainsi un maillage et de nombreux partenariats.

Le Club des mécènes et des partenaires

MÉCÉNAT PARTICULIER, SPECTATEURS – ENTREPRISES, LOCATIONS D’ESPACES

Mécénat
Pour soutenir l’art et la création
Avec votre soutien, la Maison de la Culture d’Amiens peut consolider et développer ses missions et ses actions. Vos dons aideront à :
– soutenir la production et la diffusion dans les domaines du spectacle vivant et des arts plastiques ;
– faciliter l’accès à l’art et à la culture auprès des populations qui en sont éloignées, en particulier les plus jeunes ;
– mettre en place des actions de formation innovantes avec les artistes.

Des avantages fiscaux attractifs
• Particuliers : les dons sont déductibles
de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66 % dans la limite de 20 % du revenu imposable. Exemple : pour un versement de 200 €, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 132 €, soit un coût net du don de 6 8€. Les dons sont fixés à 100 € minimum.
• Entreprises : grâce à la loi sur le mécénat du 1er août 2003, la réduction d’impôt est égale à 60 % du montant du don effectué en numéraire, en compétence ou en nature, et retenu dans la limite de 0.5 % du chiffre d’affaires HT.

Le Club des mécènes et des partenaires

Comment faire un don ?
Par chèque à l’ordre du Trésor Public, en espèces ou carte bancaire à l’accueil de la Maison de la Culture.

Location d’espaces
Le Grand Théâtre d’une capacité de 1068 places, le Petit Théâtre de 300 places, le Cinéma Orson Welles de 174 places, peuvent devenir le cadre original de vos réunions. Côté Jardin, la salle Jean Vilar, le Bar d’Entracte ou le Hall Matisse offrent un lieu unique pour vos réceptions.

Informations
Joséphine Zaméo
Tél : 03 64 26 81 38 | 06 38 27 13 88
Mail: j.zameo@mca-amiens.com

Partenaires médias