Genre : Cinéma

SAYÔNARA

RÉALISATION : KOJI FUKADA

mercredi 7 > mardi 13 juin 2017
Cinéma Orson Welles

Séances

Aucune séance programmée

SYNOPSIS

Dans un avenir proche, le Japon est victime d’attaques terroristes sur ses centrales nucléaires. Irradié, le pays est peu à peu évacué vers les états voisins. Tania, atteinte d’une longue maladie et originaire d’Afrique du Sud, attend son ordre d’évacuation dans une petite maison perdue dans les montagnes. Elle est veillée par Leona, son androïde de première génération que lui a offert son père. Toutes deux deviennent les derniers témoins d’un Japon qui s’éteint à petit feu et se vide par ordre de priorité, parfois selon des critères discriminatoires. Mais doucement, l’effroi cède la place à la poésie et la beauté.

LA PRESSE EN PARLE

Un fim insolite et hanté adapté du dramaturge Oriza Hirata. Ce que met très bien en scène Fukada, c’est la contamination radioactive comme un endormissement du monde. Tout baigne dans une lumière crépusculaire dorée. Un travail visuel poétique et une palette de couleurs mordorées très éloignées des teintes froides de la SF.  Ce que nous fait éprouver Fukada est un état rarement atteint dans le cinéma de science-fiction, celui d’un monde libéré de la présence humaine. Cahiers du cinéma

Bande-annonce