Genre : Cinéma

RODIN

RÉALISATION : JACQUES DOILLON

mardi 20 juin 2017 · 20h30
Cinéma Orson Welles

Séances

Aucune séance programmée

SYNOPSIS

À Paris, en 1880, Auguste Rodin reçoit enfin à 40 ans sa première commande de l’Etat : ce sera La Porte de L’Enfer composée de figurines dont certaines feront sa gloire comme le Baiser et le Penseur. Il partage sa vie avec Rose, sa compagne de toujours, lorsqu’il rencontre la jeune Camille Claudel, son élève la plus douée qui devient vite son assistante, puis sa maîtresse. Dix ans de passion, mais également dix ans d’admiration commune et de complicité. Après leur rupture, Rodin poursuit son travail avec acharnement. Il fait face et au refus et à l’enthousiasme que la sensualité de sa sculpture provoque et signe avec son Balzac, rejeté de son vivant, le point de départ incontesté de la sculpture moderne. À 60 ans, enfin reconnu, il devient le sculpteur le plus célèbre avec Michel-Ange.

CRITIQUE

On trouve dans le film jusqu’au moindre geste créateur, jusqu’à la manière dont, par un regard appuyé, l’esprit capte la courbe d’un corps ou le trait caractéristique d’un visage. Cela est passionnant.  Le Figaro
L’acteur et le cinéaste composent à deux un artiste habité.  Les Inrocks

Bande-annonce