Genre : Cinéma

Center stage

Stanley Kwan, le romantisme made in Hong Kong

jeudi 9 > dimanche 12 mai
Cinéma Orson Welles

Séances

Aucune séance programmée

Surnommée la « Greta Garbo chinoise », Ruan Lingyu fut une star du cinéma muet dans le Shanghai des années 1920-1930. Elle débuta sa carrière à l’âge de seize ans et tourna dans plus d’une vingtaine de films pour les grands studios de l’époque. Épinglée par la presse à scandale pour sa vie « dissolue », elle mettra fin à ses jours à seulement vingt-cinq ans.

Version Director’s cut inédite au cinéma.
Berlinale 1992 – Ours d’Argent de la Meilleure actrice

HONG-KONG | 1991 | 2 H 35 | VOST
Réalisation Stanley Kwan
Scénario Yau Dai An-ping, Peggy Chiao
Avec Maggie Cheung, Tony Leung Ka-fai, Chin Han…

Stanley Kwan, figure importante de la Troisième « Nouvelle Vague » hongkongaise, a été formé auprès de grands noms du cinéma comme Ann Hui et Patrick Tam. Il a émergé dans les années 1980 aux côtés de Wong Kar-wai et de Fruit Chan. En dépit de débuts en marge du cinéma commercial, Kwan a rapidement attiré l’attention en engageant des acteurs renommés tels que Chow Yun-fat. Son troisième film, ROUGE, produit par Jackie Chan, l’a propulsé vers le succès, tout comme son ambitieux « méta-biopic » CENTER STAGE. Plus tard, il a exploré des thèmes plus intimes avec LAN YU. Sensible aux questions d’identité et aux luttes des femmes, Kwan a réalisé des films qui combinent mélancolie et réflexions profondes sur l’histoire et la société chinoise et hongkongaise. Son travail, salué pour sa délicatesse et sa sincérité, a offert une vitrine aux grandes stars du cinéma hongkongais, comme Leslie et Maggie Cheung ou Tony Leung Chiu-wai.

Bande-annonce