expositions

Prochainement – Elsa Abderhamani

Elsa Abderhamani

Visible sur la façade de la Maison de la Culture
Résidence du 8 au 28 mars 2021. Dans le cadre du Printemps du dessin (20 mars au 21 juin 2021) Exposition visible courant mars 2021.

L’œuvre

La maison est grande. Très grande. Pas vraiment silencieuse malgré ce couvre-feu, confinement. Et elle cache de nombreux coins et cachettes qu’il ne faudrait surtout pas révéler. Plus qu’un décor, je vois la Maison de La Culture comme un personnage.

Principale personnage de la résidence. Maison, Musée, plateau télé, Carrefour, lieu de rencontres, elle est tout cela pour ces quelques semaines.

Les territoires ne sont jamais définis, ils sont inscrits et délimités par hasard ou par la force. Pourtant on peut les voir différemment, les imaginer toujours d’un autre point de vue.

Je m’intéresse à la limite de la maison, à ses immenses vitres qui forment la séparation entre le public et l ‘équipe, entre le spectacle et le show intérieur. Est-ce qu’il faut regarder ou être regardée ? Est-ce que l’exposition est à l’extérieur ou en vitrine ?

Nous allons parler, discuter, et crier peut-être ! Car on manque de discussions et de vraies conversations. Des mots sur les vitres, avec des motifs, des silhouettes, des arabesques qui se dessinent au fur et à mesure. C’est aussi un bon moment pour poser des questions, pour écrire des textes tout en dessinant, pour créer des objets rapidement, qu’on imprime encore plus vite et qu’on partage, qu’on distribue, qu’on copie, qu’on donne, qui se retrouvent ailleurs, qui sont affiches, fanzines, morceaux de papiers, extraits de discours, citations ratées.

Et tout ça, en silence !

Elsa Abderhamani, février 2021

L’artiste

Elsa Abderhamani a étudié la communication visuelle à l’ESAA Duperré, ensuite suivi un cursus de philosophie à l’Université de Paris 10, et d’arts à l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy. Elle poursuit une recherche en vidéo, dessin et photographie.
Elle travaille depuis 2012 à la réalisation d’une cartographie filmée en Picardie, intitulée Tout autour, et crée en parallèle des scénarios dessinés. Certaines de ses créations ont été exposées au 64ème salon de Montrouge.
Ses expérimentations graphiques et narratives sont aussi visibles dans la revue de bande dessinée Bien, Monsieur. (prix de la bande dessinée alternative, FIBD 2018), dont elle est co-fondatrice.

Elsa Abderhamani est artiste associée au Frac Picardie. Résidence réalisée en partenariat, dans le cadre du Printemps du dessin 2021.