“Si un éléphant dérange beaucoup
de gens…”(*)

Une saison ?

Qu’est-ce qu’une saison sinon l’intention de partager une nouvelle balade ensemble, une randonnée-découverte, une carte des sensations, des expériences et du plaisir. Qu’est-ce qu’une deuxième saison ? C’est une face nord. C’est l’envie de recommencer mais aussi d’aller plus loin. Et comme on veut tout vous raconter, il y en a davantage,  pour tout le monde et pour tous les âges : plus de 80 spectacles pour vous procurer des moments d’évasion, d’émotion ou de bonheur à partager, en famille, entre amis, entre spectateurs. Beaucoup de musique toujours, sous toutes ses formes, de l’électro à l’opéra baroque, du théâtre de répertoire et de création, de la danse, bien davantage présente cette année, des performances, du mentalisme, du cirque, du cinéma et de nombreuses expositions.  Yolande Moreau, David Krakauer, Zabou Breitman, Kaori Ito, Bertrand Belin, Boris Charmatz, Anne-Laure Liégeois, Wajdi Mouawad, Jean-Claude Casadesus,  la Compagnie XY, Keren Ann, Jérôme Deschamps, Boris Berezovsky, l’Orchestre de Picardie… Vous les découvrirez au cours de ces pages. Autant de suggestions parmi lesquelles nous vous invitons à composer votre propre parcours. Rien ne vous laissera indifférent et nous vous accompagnerons dans vos choix. Plusieurs pièces ont en commun de raconter le monde. Un monde complexe, passionné, foutraque. Certaines témoignent de ce foisonnement et de ce chaos. Des visions d’artistes, marquées tout à la fois d’optimisme et de pessimisme, souvent joyeuses, rarement nostalgiques. Des regards de femmes, lucides et opérants. Un théâtre d’auteurs, metteurs en scène et chorégraphes, qui explorent l’épopée humaine d’une société en plein questionnement, entre utopies revisitées et catastrophes annoncées, qui tentent de décrire l’intime, l’absence, l’amitié, le sursaut d’indignation – parfois jusqu’à l’universel. Cette nouvelle saison célèbre la jeunesse, l’Europe et ses langues. Elle est au rendez-vous d’Amiens for Youth, Capitale Européenne de la jeunesse 2020, avant de croiser, à l’automne suivant, les 800 ans de la Cathédrale d’Amiens. Elle dit le talent, l’inspiration et l’énergie salvatrice des femmes dans la création. Telles que Camille Pépin, figure de proue de la jeune génération des compositrices, elles sont citoyennes du monde, libres de leur destin, auteures, interprètes, metteuses en scène, chorégraphes, magiciennes ou YouTubeuses. Sans oublier Schéhérazade, héroïne des temps modernes de ces Mille et Une Nuits.

Une chanson ?

On chantera, on fredonnera tout au cours de cette saison, tout autour de cette maison.   Dès la rentrée, la comptine portugaise d’Atlas, puis Prévert, Les Parapluies de Cherbourg et Nous l’Europe, Banquet des Peuples. Il y aura même un chien qui chante (Thélonius et Lola). On chantera le tempérament de la femme espagnole, au FIFAM, dans le spectacle musical Andando et dans l’opéra baroque Coronis. On chantera, on s’émerveillera et on dansera tard dans la nuit, dans les festivals, les concerts et jusqu’au théâtre, avec Peer Gynt, avec les acteurs d’Entreprise ou avec Madame Jourdain… et son Bourgeois Gentilhomme de mari.

Une maison ?

La Maison de la Culture d’Amiens est votre maison. Que vous en connaissiez tous les recoins ou que vous y entriez pour la première fois, nous vous invitons à vous en étonner. Vous êtes ici chez vous. Une maison est belle à vivre parce qu’elle est habitée, parce que la lumière y pénètre, que la musique succède à la parole et à la danse ou se mêle au débat. Ici chez vous, on n’y servira pas la soupe mais on vous en offrira, et pas seulement à Côté Jardin, notre restaurant–café que vous appréciez tant. Une maison est belle quand une artiste encore inconnue en franchit le seuil. Quand deux artistes s’y inventent une histoire commune. Quand trois artistes font le mur pour aller au C.H.U. rencontrer des patients, ou arpenter des quartiers plus lointains. Belle par les artistes associés qu’elle accompagne, cette maison, qui est pôle européen de création et de production, s’en va sur les routes, de plus en plus engagée sur son territoire, engagée dans le Campus Eurorégional pour le soutien à la jeune création avec le phénix, scène nationale de Valenciennes ; toujours active avec les musiciens dont elle enregistre et produit les disques Label Bleu. Engagée aussi dans ses temps forts : Amiens Europe et Amiens Tout-Monde, ses collaborations directes avec le FIFAM et les Rendez-Vous de la Bande Dessinée d’Amiens. Engagée dans les résonances avec les festivals et événements de notre région : les Photaumnales, le Name Festival, Haute Fréquence, Gigantisme en lien avec le FRAC Grand Large et le fracpicardie,  Next, Safran’chir, En Voix, Séries mania, la Fête de l’Anim’, la Fête du court métrage, Kidanse, Safra’Numériques… jusqu’à Eldorado et Lille Métropole 2020 Capitale Mondiale du Design.
Car ici, on aime “ jouer collectif ”. Cette maison est soutenue et confortée par ses partenaires institutionnels à commencer par Amiens Métropole, l’Etat – Ministère de la Culture et la Région Hauts-de-France mais aussi l’Union Européenne et le Club des mécènes. Elle l’est aussi par ses partenaires de jeu, lieux et festivals, à Amiens, en Hauts-de-France et en Europe, par ses collaborations avec les établissements d’enseignement, scolaires, universitaires et de formation, avec les acteurs du champ social et de la société civile, avec les associations… Avec eux nous dessinons la dynamique culturelle d’un territoire. Qu’ils soient tous très chaleureusement remerciés pour leur contribution et pour leur implication à nos côtés, avec une mention spéciale pour l’investissement des membres du Conseil d’Administration et de son président.
Et puisqu’on vous y invite, venez pratiquer ! Participez aux nombreux projets d’artistes qui vous convient à dire, chanter, danser, écrire, dessiner, filmer ou pianoter avec eux ; à vous exprimer comme protagonistes, inspirateurs ou critiques.

Laissez-vous entraîner sans limites, embrassez qui vous voudrez et, sans hésitation, adhérez !

(*) “… deux éléphants en dérangent beaucoup plus”. Comptine portugaise (Atlas).

Laurent Dréano et l’équipe de la Maison de la Culture.

Cette maison, on ne le dira jamais assez, existe par son équipe : femmes et hommes engagés dans les différents métiers qui en font la réalité de chaque jour, de chaque lever de rideau, de chaque projet : techniciennes et techniciens du spectacle, de l’administration, de l’accueil, de la communication et des relations publiques, de l’action culturelle, de la production, de la restauration, de la sécurité, du nettoyage et de l’entretien du bâtiment, qu’ils / elles soient permanents, intermittents ou vacataires. Toutes et tous au service d’une même ambition, celle de contribuer à votre rencontre avec le meilleur de la création artistique et au partage de nouvelles aventures culturelles.