Genre : Cinéma

Man on High Heels

Curiosité du mois / réalisation, scénario : Jin Jang

jeudi 15 > dimanche 25 septembre 2016
Cinéma Orson Welles

Séances

Aucune séance programmée

Synopsis

Ji-wook est un policier endurci bardé de cicatrices prêt à tout pour arrêter les criminels qu’il pourchasse, en particulier Heo-gon, un mafieux notoire et cruel. Sa jeune collègue, traque, elle, un violeur en série et tombe peu à peu amoureuse de Ji-wook. Mais elle ignore que celui-ci ne nourrit qu’un seul désir : devenir une femme…

Notre avis

La bonne santé d’une cinématographie peut se juger à ses productions plus marginales, à la richesse de son cinéma de genre, à l’audace de son mélange des genres : c’est le cas du cinéma sud-coréen. Man on High Heels va même plus loin : il invente le polar transgenre. Le traditionnel personnage de flic dur à cuire (karatéka super-héros à la gâchette facile qui rit quand il se brûle) n’a qu’un seul désir : devenir une femme. Ses talents martiaux rêvent de talons hauts. Loin d’en faire un sujet potache, le cinéaste passe de scènes d’action violentes à des séquences de mélodrame flamboyant. Cette vitalité parfois foutraque d’un cinéma qui n’a pas froid aux yeux nous change de l’académisme art et essai.

Médias

Presse

Un thriller coréen saisissant. La mélancolie et la nostalgie se marient à une violence aux accès presque sadiques.

Les Inrockuptibles