Genre : Cinéma

Le Ruisseau, le pré vert et le doux visage

réalisation Yousry Nasrallah

mercredi 4 > mardi 10 janvier 2017
Cinéma Orson Welles

Séances

Aucune séance programmée

Yehia est chef cuisinier. Avec son fils Refaat, passionné de recettes et de saveurs, et son cadet Galal, coureur de jupons, ils préparent des banquets pour des cérémonies de fête.  Lors d’un mariage paysan orchestré par Yehia et ses fils, au cours duquel se dévoileront des amours secrètes, un homme d’affaires de la région et sa riche épouse proposent de racheter leur commerce. ‎Devant le refus de Yehia, la proposition tourne à la menace…

PAROLES DU RÉALISATEUR :

« Mais alors qu’on subit cette avalanche de mauvaises nouvelles permanentes, j’ai pensé que c’était le moment de faire un film pour dire ce que j’aime dans la vie. En l’occurrence, des choses de base, celles-là mêmes qui ont poussé les Égyptiens à sortir dans la rue en janvier 2011 : le pain, la dignité et la liberté. »

Bande-annonce

Presse

On y suit les préparatifs d’un mariage dans la province égyptienne, qui sera une fête de l’amour dans toute sa sensualité, les couples se reformant au gré des vrais désirs, qui prennent le pouvoir. Avec des actrices belles comme à Hollywood, des numéros de danse comme à Bollywood, le film est un spectacle réjouissant, sidérant. Un hymne à la liberté dont la radicalité se savoure dans l’allégresse générale.

Télérama