Genre : Cinéma

LA COLÈRE D’UN HOMME PATIENT

RÉALISATION : RAÚL ARÉVALO

mercredi 24 > lundi 29 mai 2017
Cinéma Orson Welles

Séances

Aucune séance programmée

SYNOPSIS

Un homme attend huit ans pour se venger d’un crime que tout le monde a oublié.

LA PRESSE EN PARLE

Voilà le film coup de poing qui peut vous sortir de votre torpeur post-électorale. Une claque, un uppercut, un coup de massue, bref quelque chose qui fait mal et qui prend aux tripes que l’on conseille fébrilement à ses amis cinéphiles, en espérant qu’ils ressentent le même choc que vous. Paris Match

La violence omniprésente n’a rien à voir avec celle, survenant par bouffées, d’un Sam Peckinpah. Elle est plus insidieuse, plus dangereuse aussi, comme infiltrée dans les gènes des personnages. Cette brutalité à la fois extravagante et épurée évoquerait plutôt Robert Aldrich dans En quatrième vitesse. Télérama

Le film ordonne ainsi une ahurissante escalade de séquences punitives. Dévoyées de leurs enjeux habituels, d’une fureur dilatée, atroce et bizarre, elles rappellent la violence surréaliste accolée à certains grands noms (les Coen, Peckinpah), mais contenue (et c’est aussi à cela que tient son charme) dans un thriller brut et sans prétention. Les Inrocks

Bande-annonce