Genre : Musique classique

Orchestre de Picardie

Direction Arie van Beek

mercredi 2 juin · 18h30
Grand Théâtre

Une grande soirée de musique ! 

Un magnifique talent, celui de la jeune soprano Sandrine Buendia, se met au service d’un florilège d’extraits d’opéras de Wolfgang Amadeus Mozart. Deux airs de caractères contrastés, ouvrent le concert : Suzanne, des Noces de Figaro dans la tendre sérénade Deh vieni non tardar et Despina de Cosi fan Tutte avec sa joyeuse diatribe contre les hommes (In uomini, in soldati). On change de registre avec le second air d’Ilia dans Idoménée et le foudroyant air d’Elvira (Ah fuggi il traditor) de Don Giovanni.
Par sa densité et l’incroyable richesse de ses idées, le Quintette pour piano et cordes en fa mineur est l’une des œuvres de musique de chambre les plus impressionnantes de Johannes Brahms. Avant d’aboutir à cette forme, le compositeur avait hésité sur la texture sonore idéale. Clara Schumann lui avait écrit : « C’est une œuvre si pleine d’idées qu’elle demande tout l’orchestre. Je t’en prie, revois-la encore ». C’est à ce conseil avisé que répond Arie Van Beek pour nous faire découvrir la version orchestrale du Quintette op.34 par le grand arrangeur néerlandais Henk de Vlieger.

 

partenariat Royaumont