Un concert de Noël véritablement stratosphérique !

En plus des célébrissimes airs de la Reine de la Nuit de La Flûte enchantée, la jeune et talentueuse soprano Anne-Sophie Petit éblouit avec deux œuvres étonnantes qui paraissent dépasser le genre purement vocal. Après l’aérien chant sans paroles qu’est la Vocalise de Rachmaninov (1912), le Concerto pour soprano colorature et orchestre (1946) du compositeur soviétique Reinhold Glière (1875-1956) va plus loin encore. Conçu comme un vrai concerto pour “ voix instrumentale ”, cette pièce étonnante séduit par son attachant caractère slave, évident dans ses lignes et ornements mélodiques virtuoses… Une couleur russe qui se prolonge dans les Danses concertantes de Stravinski et le toujours émerveillant Casse-Noisette de Tchaïkovski.

Dédicace de Sound of Trees par la compositrice Camille Pépin et Arie Van Beek à l’issue du concert.

Médias