Genre : Théâtre – Musique / coproduction

Abnégation

Alexandre Dal Farra | Guillaume Durieux

jeudi 22 avril · 16h
Petit Théâtre

Une œuvre symphonique, à plusieurs voix, qui reconstitue un passionnant puzzle politique. La première pièce d’une trilogie, qui rend compte des forces politiques, sociales et intimes qui agitent le Brésil aujourd’hui.

Satire, comédie noire et tragédie moderne, Abnégation, pièce d’Alexandre Dal Farra, auteur brésilien, interroge les relations de pouvoir et de violence au sein des partis politiques. Mensonges, corruptions, soumissions… Dans un endroit reculé, à l’abri des regards, cinq personnages se rejoignent, une femme, quatre hommes. Ils doivent parler de « l’accident », « de l’affaire » sur le point d’être révélée au grand public… Abnégation est une œuvre symphonique, à plusieurs voix, qui invite à reconstituer un passionnant puzzle politique.

Médias

© Alan Castelo
© Alan Castelo
© Alan Castelo
© Alan Castelo

Presse

Énergique, sombre, passant du réalisme à l’énigmatique.

Un fauteuil pour l’orchestre

Le travail de Durieux et son quintette d’acteurs s’avère proprement fascinant.

L’Humanité

La mise en scène et la scénographie sont à l’image de l’esprit de la pièce : énergique, sombre, passant du réalisme à l’énigmatique, entraînant l’empathie et le dégoût. Et au final, domine l’impression d’avoir assisté à un texte inattendu servi par des comédiens remarquables.

Tout la culture

Les acteurs de la distribution sont magnifiques, de même l’actrice Florence Janas, décidée, infiniment pertinente et libre dans ses déplacements, malgré l’enfermement (…). Un spectacle coup de poing donné face public, une performance de cadors, un festival inventoriant les pulsions de grande solitude – ni humanisme ni générosité.

Hotello