Genre : Musique classique

Orchestre National de Lille

Alexandre Bloc

jeudi 4 avril 2019 · 20h30
Grand Théâtre

La Troisième Symphonie pour orchestre, voix d’alto, chœur de femmes et d’enfants de Gustav Mahler, par sa dimension monumentale, embrasse l’univers tout entier.

Véritable poème de la Nature composé en 1896, la Symphonie № 3 de Mahler convoque des forces gigantesques : « Ne regardez pas le paysage, il est tout entier dans ma Symphonie », explique le compositeur à son disciple, le chef d’orchestre Bruno Walter. Cette élévation mystique par gradations successives ne se fait pas sans heurt : le grandiose premier mouvement donne le vertige par ses contrastes accusés avec des cordes tendues, une percussion paroxystique, des airs de cabaret et des marches militaires qui rappellent le monde de Freud ou de Kafka. Plus brefs, les cinq autres mouvements puisent dans la veine populaire germanique pour exprimer la lutte entre l’homme et les éléments. L’Adagio final, d’un lyrisme à fleur de peau, hymne à la gloire de l’amour divin, creuse le ciel et se confond avec le silence. Nul ne pourra sortir indemne de ce magnifique voyage au long cours.