Het Collectief, entre tradition et modernité

Le Trio op. 114 de Johannes Brahms (1891) pour clarinette, violoncelle et piano, la Symphonie de chambre op. 9 d’Arnold Schoenberg (1907) arrangée par son disciple Anton Webern, le Prélude à l’après-midi d’un faune de Claude Debussy (1894) et L’Histoire du Soldat d’Igor Stravinsky (1918) traduisent dans des esthétiques variées mais complémentaires les différents courants qui se sont manifestés dans la musique des XIXe et XXe siècles. Toujours en quête de solutions nouvelles, l’ensemble bruxellois
Het Collectief, quintette à géométrie variable (piano, violon, violoncelle, clarinette, flûte) qui s’est constitué voici une vingtaine d’années, s’est donné pour mission de mettre, à la portée de tous, œuvres originales et transcriptions réalisées par de grands compositeurs, afin de les faire entrer dans la mémoire collective et de les rendre plus directement accessibles.