Genre : Danse

Soirée Roland Petit

Ballet du Capitole

vendredi 25 mai 2018 · 20h30
Grand Théâtre

Un hommage parfaitement réussi au grand maître
français de la danse.

De saison en saison, la Ballet du Capitole de Toulouse, dirigé par le danseur et chorégraphe Kader Belarbi se distingue par une inépuisable curiosité et un appétit renouvelé d’aventures dansées. C’est ainsi qu’il rend hommage en une soirée au célèbre Roland Petit en faisant entrer au répertoire deux de ses chefs d’œuvres, les chorégraphies de Carmen et de l’Arlésienne, ainsi qu’en présentant celle déjà créée des Forains.
Porté par une gloire internationale, le fils de Rose Repetto, créatrice des chaussons du même nom…, bien né donc, Roland Petit se forme au Conservatoire de l’Opéra de Paris auprès du magistral Serge Lifar, avant de fonder lui-même les ballets des Champs Elysées, qui deviendront ensuite les Ballet de Paris avec comme danseuse étoile la femme aux plus belles jambes du monde, Zizi Jeanmaire. Celui qui aura collaboré avec les plus grands noms de la danse, du cinéma, du théâtre, de la littérature, des arts plastiques de Gainsbourg à César, d’Yves Saint Laurent à Orson Welles est aussi et surtout un immense chorégraphe dont les œuvres notamment Le jeune et la Mort sur un livret de Cocteau, ont fait le tour du monde. Il est aussi emblématique d’une génération d’après guerre qui a renouvelé l’art de la chorégraphie à une époque où elle était encore très marquée par l’influence des ballets russes. Notamment avec Carmen où selon ses détracteurs il fait un usage abusif de «l’en-dedans», c’est-à-dire les pieds tournés vers l’intérieur, mais qui révèle de manière tout à fait inhabituelle une manière d’aborder le ballet qui sera une marque très forte de son esthétique révolutionnaire.
Décédé le 10 juillet 2011, son œuvre continue d’irriguer les scènes internationales, et notamment Carmen, l’Arlésienne et Les Forains, portées haut par l’excellence du Ballet du Capitole et réunies ici pour une soirée d’exception.
À la Maison de la Culture, le Ballet du Capitole a présenté Giselle l’an passé.