Genre : Musique Classique

Orchestre Philharmonique de Radio France

Kzrystof Urbanski direction

samedi 9 décembre · 20h30
Grand Théâtre

Réserver · 22 à 40€

La rencontre d’un jeune chef brillant de 34 ans avec un violoniste virtuose de 16 ans et un orchestre mondialement reconnu

Orchestre d’élite de Radio France, le «Philhar» propose un programme exceptionnel avec à sa tête le chef polonais Kzrystof Urbanski (34 ans) qui vient de prendre les rênes de l’Orchestre symphonique de la NDR de Hambourg et dirige l’Orchestre symphonique d’Indianapolis. Le prodige Daniel Lozakovitch (né à Stockholm et âgé de 16 ans !) – qui joue dans la cour des grands auprès de Vladimir Spivakov, Maxime Vengerov ou Renaud Capuçon –,  interprète l’un des fleurons de la musique, le Concerto pour violon et orchestre en ré majeur, op. 61 de Beethoven (1806) où le soliste est particulièrement exposé. L’œuvre débute par une vaste entrée orchestrale avec un appel de timbales de quatre notes, puis le violoniste reprend tous les éléments, ourlant son discours jusqu’à une cadence virtuose. Suit un choral contemplatif et une transition conduit au brillant Rondo final, fanfare de chasse joyeuse qui s’ébroue jusqu’à la péroraison. La Symphonie n° 5 de Chostakovitch (1937), partition de vaste proportion, est marquée par une expressivité exacerbée en hommage à la Cinquième de Beethoven. À l’implacable assise rythmique répond l’éloquence de la méditation du Largo voisin du désespoir des trois dernières Symphonies de Tchaïkovski, mais la verve humoristique d’un Scherzo guilleret et populaire s’inscrit dans la veine de Mahler. L’Allegro non troppo conclusif d’allure faussement volontaire laisse planer le doute sur les intentions du compositeur au moment des purges staliniennes.

Médias

Daniel Lozakovitch
Kzrystof Urbanski

Presse

Daniel Lozakovitch est la nouvelle étoile de 16 ans.

Radio France

Daniel Lozakovitch est un jeune prodige suédois. Une parfaite maîtrise. Un talent exceptionnel.

Le Figaro

Un chef d’une grâce absolue qui capte l’attention.

Musical Toronto

Le chef Kzrystof Urbanski a un style parfaitement clair.

Der Spiegel