Genre : Musique du monde

Amadou & Mariam

mercredi 21 mars · 20h30
Grand Théâtre

Ambassadeurs de l’Afrique internationale et dansante, Amadou et Mariam rallument la boule à facette et entraînent les foules dans une enivrante Confusion.

En préambule à La Confusion, nom de leur dernier album, Amadou et Mariam révélaient à la mi-avril le simple Bofou Safou. Un titre afro-disco au refrain plusieurs fois répété en bambara où la paire malienne s’adresse à ceux qui ont un baobab dans la main. Un implacable hit hypnotique et ensoleillé, énième jalon d’une aventure musicale et amoureuse dont la genèse remonte à un peu plus de quarante ans. Mariam Doumbia a quinze ans quand elle pousse les portes de l’Institut des jeunes aveugles de Bamako. Non-voyante depuis l’âge de cinq ans, elle chante et anime déjà mariages et baptêmes. Des qualités qu’elle transmet également en donnant des cours de chant à ses camarades. De son côté, jeune adulte et un temps guitariste du groupe des Ambassadeurs du Motel, Amadou Bagayoko est déjà auréolé d’une petite renommée. Quand suite à une cataracte congénitale, il doit apprendre le braille. Dès lors, dans une société malienne où souvent cécité rime avec mendicité, afin de sensibiliser le public, ils vont créer, en 1976, la Troupe de l’institut. Enfin quatre ans plus tard, concrétisant un mariage dont l’histoire combine les passions, Amadou demande sa main à Mariam. Déjà célèbre en Afrique, il faudra encore quelques rencontres avec Manu Chao, Mathieu Chedid ou Damon Albarn avant que le duo fascine le monde et nous apprenne que le dimanche à Bamako c’est le jour de mariage.

Médias

Presse

Infatigables globe-trotteurs depuis la reconnaissance de leur célèbre duo, Amadou Bagayoko et Mariam Doumbia proposent concerts teintés de musiques maliennes et rythmés de leurs messages de paix et de fraternité.

Télérama

La voix magique de Mariam régale les oreilles, anime nos pas de danse et nous projette directement sur les terres maliennes.

France Inter