Genre : Théâtre / création – coproduction

Sans ombre

une satire transhumaniste

lundi 27 février > mercredi 1er mars
Petit Théâtre

Réserver · 10 à 23€

Depuis leur apparition, les nouvelles technologies ont bouleversé nos vies. La Cie Théâtre Inutile envisage les répercussions possibles de
cette révolution.

Ils sont auteur, costumière, metteur en scène, éclairagiste, compositrice, plasticien et acteur. Tous membres de la Compagnie Théâtre Inutile, ces artistes créent des spectacles hybrides au sein desquels se côtoient leurs champs d’expression respectifs. Dans Sans ombre, ces artistes travaillant à l’émergence de nouvelles formes scéniques scruptent les conséquences possibles de la révolution digitale que nous vivons depuis une trentaine d’années. «Les avancées technologiques nous sont présentées comme un progrès sans que nous puissions voir les perspectives de cette mutation, déclarent-ils. Dans cette drôle d’époque, il nous faut réveiller les mythes pour redonner un peu de champ à notre humanité».
Rien de tel que le théâtre – qui nous replace, de siècle en siècle, face aux énigmes de notre existence – pour interroger le nouvel être humain que notre modernité est en train de façonner. Car les bouleversements qu’entraînent les innovations scientifiques ne touchent pas seulement notre environnement. Ils atteignent aussi notre corps. Jusqu’à nous faire rêver d’immortalité. Mais ne s’agirait-il pas plutôt d’un cauchemar ? Sans ombre est le point d’orgue d’une recherche mêlant les arts de la scène et la philosophie, notamment menée avec Miguel Benasayag et l’auteur Kossi Efoui.
Compagnie amiénoise, Théâtre Inutile a présenté En guise de divertissement en 2013  à la Maison de la Culture.