Genre : Jazz

Cécile McLorin Salvant

& Aaron Diehl Trio

jeudi 19 janvier · 20h30
Grand Théâtre

Cécile McLorin Salvant incarne la nouvelle voix du jazz, avec un Grammy Award pour le meilleur album.

Douce, élégante et irrésistible, la Franco-américaine Cécile McLorin Salvant est déjà comparée aux plus grandes : Sarah, Billie et Ella. Née à Miami, en Floride, dans une famille mélomane, elle débute le piano à quatre ans. Un jour, elle voit à la télévision la jeune soprano de douze ans Charlotte Church. Subjuguée par la faculté de cette fillette du même âge à émouvoir les gens, Cécile se met aussitôt au chant lyrique. Son lycée fini, l’adolescente décide de s’accorder une année sabbatique. Elle s’installe à Aix-en-Provence pour étudier la science politique et le droit et persévère les vocalises au Conservatoire Darius Milhaud. Elle remporte à vingt ans le premier prix du prestigieux concours Thelonious Monk. Son enregistrement de Woman Child (2013) est bientôt en passe de susciter une inévitable admiration. Une révélation que confirme sans appel son tout nouvel album For one to love. Des chansons sélectionnées avec soin, comme What’s The Matter Now (chantée par Bessie Smith), Wives and Lovers (Burt Bacharach), ou en français Le Mal de vivre (Barbara), mêlées à ses compositions avec lesquelles elle nous raconte d’une voix de miel sa propre histoire.

Médias

© Mark Fitton
© Mark Fitton
© Mark Fitton

Presse

La Franco-américaine nous touche en plein cœur. (…) Ce qui emporte l’adhésion, c’est bien cette voix aux chatoiements infinis, capable à chaque fois de donner une vraie personnalité à un texte.

Télérama

Une réelle maîtrise stylistique tout à fait bluffante, ajoutant à sa voix chaude, chargée de couleurs, une réelle puissance dans les graves et une pureté dans les aigus particulièrement émouvante dans les ballades…

Le Figaro