Genre : Théâtre

Ça ira (1) Fin de Louis

une création théâtrale de Joël Pommerat

mercredi 5 et jeudi 6 octobre 2016
Grand Théâtre

Chacune de ses créations est un événement : le dernier spectacle de Joël Pommerat nous plonge au cœur de l’effervescence révolutionnaire.

C’est comme si on y était. Au cœur des débats et des conflits qui ont façonné la Révolution Française : depuis la crise financière de 1787 jusqu’au printemps de 1791, un peu avant l’arrestation à Varennes de Louis XVI et Marie-Antoinette. Et pourtant, nous ne quittons pas notre XXIème siècle. Nous vivons toutes les mises en perspective politiques de Ça ira (1) Fin de Louis dans une sorte de «passé-présent» qui nous amène à réfléchir, d’hier à aujourd’hui, au vivre ensemble, à la relation entre individu et société, à la possibilité d’une organisation commune équitable.
Car la création de Joël Pommerat – accueillie par la presse et le public comme l’un des spectacles-phares de la saison théâtrale passée – ne cherche pas à reconstituer 1789. Mais à s’emparer, en toute liberté, d’événements qui nous permettent d’explorer les notions d’engagement, de violence, de justice, de représentation politique, de légitimité du pouvoir, de démocratie… Ici, donc, pas de sans-culottes, de cocardes tricolores ou de bonnets phrygiens. Pas plus de Robespierre ou de Saint Just, de Danton ou de Marat. Simplement un roi, une reine et des citoyens anonymes qui tentent d’avancer dans l’élaboration d’une société démocratique. Sur la scène et dans la salle, devant nous comme parmi nous, ce sont quatorze comédiennes et comédiens qui font naître la vérité concrète et sensible de cette épopée aux multiples facettes. Ils réinventent avec nous l’imaginaire de la Révolution Française. Nous invitent à prendre part à un grand spectacle populaire.

Médias

photo © Elizabeth Carecchio
photo © Elizabeth Carecchio
photo © Elizabeth Carecchio
photo © Elizabeth Carecchio
photo © Elizabeth Carecchio
photo © Elizabeth Carecchio
photo © Elizabeth Carecchio

Presse

Tout concourt à rendre Ça ira inoubliable. Rarement le théâtre nous a dit aussi bien le monde, notre Histoire et notre présent.

Les Échos

Le metteur en scène réussit un étonnant spectacle qui nous rappelle les fondements de notre démocratie. (…) Il ne choisit pas, ne juge pas, n’instruit pas de procès. Il redonne vie et nous renseigne. Il est dans la plus haute mission du théâtre. Magistralement.

Le Figaro

Pour son nouveau spectacle, et après plusieurs mois de travail collectif avec ses comédiens, Joël Pommerat place le spectateur au cœur de la Révolution Française. Aussi fou qu’envoûtant. (…) C’est à la fois mystérieusement envoûtant et pédagogique, violent et tendre, fascinant et terrifiant. Un spectacle de service public pour mieux comprendre notre héritage commun, mieux le partager, le digérer, le transcender.

Télérama

Des personnages applaudissent, s’invectivent, se battent, ça crie, on vit une expérience, celle de la création de la démocratie avec dès le début ce sentiment que le peuple va être floué… C’est terriblement bien fait et efficace, pour résonner aujourd’hui.

France Info