Thélonius et Lola

Thélonius et Lola

creation_production

création 2019

 

de Serge Kribus
mise en scène Zabou Breitman
composition musicale Eric Slabiak
lumières Stéphanie Daniel
scénographie Salma Bordès
Assistanat mise en scène Caroline Gonce

avec
Charly Fournier, (en cours)

Production Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production
Coproduction Compagnie Cabotine, MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Comédie de Saint-Étienne, Comédie de Picardie (en cours) | Décor créé dans les ateliers de construction de la Comédie de Saint-Étienne

 

Saison 2019-2020

Création le 9 octobre 2019
à la Maison de la Culture d’Amiens

La Maison de la Culture, Amiens
du 9 au 13 octobre 2019

La MC93 – Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis, Bobigny
du 16 au 19 octobre 2019

Disponible en tournée
En décembre 2019
et de janvier à avril 2020

 

Présentation

C’est l’histoire d’une fille qui rencontre un chien. Cette jeune fille, c’est Lola.
C’est l’histoire d’un chien qui chante et qui parle chien, chat, français. Ce chien, c’est Thélonius.
C’est l’histoire des mots étrangers que l’on comprend quand même. L’histoire des diversités et celle des ressemblances. L’histoire d’un échange, d’une écoute. C’est aussi l’histoire des chansons, l’histoire d’une chanson, celle que l’on connaît depuis toujours, quand on ne savait pas qu’on savait.
L’universalité de cette rencontre entre ce chien chanteur sans collier, et sans domicile, et cette petite fille, pas si petite que ça, est l’endroit rêvé pour conter la fable de l’humanité, celle des inégalités, et celle des rapprochements. La drôlerie des discours, l’incongruité des dialogues amènent parfois l’air de rien, ceux qui regardent et écoutent vers un sentiment beaucoup plus mélancolique, un chagrin teinté d’espoir.

 

Mot de la metteur en scène

Si la nature du jeu des acteurs ne différera en rien d’une pièce dite pour « grandes personnes », il est intéressant de plonger les jeunes spectateurs dans un univers graphique formel, loin du naturalisme, et plus propice à l’évasion, et à la découverte d’une histoire.
Sur la scène, il n’y aura pas une réplique de la vie-vraie, mais une interprétation décalée, dessinée, évoquée. Un lieu somme toute très familier aux enfants. Et puis, quand un personnage nous dit, sans aucun artifice, ni accessoire, ni décor, qu’il fait ceci ou cela, qu’il y a des milliers de gens autour de lui, on le croit.
C’est le théâtre, jouons avec. Et trouvons ensemble «la grammaire du poil.»
Zabou Breitman

 

Zabou Breitman

portrait-zabou-breitman_site_bandeau

Elle fait ses débuts au cinéma en 1982 et signe en 2001 son premier long métrage, Se souvenir des belles choses. Le film est récompensé par trois Césars dont celui de la meilleure œuvre de fiction. Suivront en 2006 L’Homme de sa vie, en 2009 Je l’aimais et en 2010 No et moi. En 2017, elle co-écrit et réalise Paris etc., une série de douze épisodes pour Canal Plus.
Elle débute la mise en scène de théâtre en 2002 avec L’hiver sous la table de Roland Topor (Molières du metteur en scène et du meilleur spectacle 2003), Des Gens d’après son adaptation de documentaires de Raymond Depardon (Molière du meilleur spectacle et de la meilleure adaptation), Blanc d’Emmanuelle Marie, La Compagnie des spectres en 2010 d’après Lydie Salvayre. En 2016, elle met en scène la Logiquimperturbabledufou, un spectacle composé de montages de textes de documentaires sur la folie, d’extraits de Tchekhov, de Shakespeare et de textes originaux.

 

Serge Kribus

portrait-serge-kribus_site_bandeau

Formé au Conservatoire Royal de Bruxelles en art dramatique, il reçoit son Premier Prix en 1985. Il se tourne rapidement vers l’écriture de pièces dont Arloc (mise en scène de Jorge Lavelli au Théâtre de La Colline en 1996, prix triennal de la littérature dramatique de la Communauté française de Belgique), Le Murmonde (monté au Théâtre du Campagnol en 2000 par l’auteur), et Le Grand Retour de Boris S. (mise en scène de Marcel Bluwal au Théâtre de l’œuvre en 2000, Prix Beaumarchais, Prix de la Critique, Prix de la Francophonie de la SACD, Prix Lucien Barrière, nomination aux Molières 2001). Serge Kribus a reçu en 2006 le prix Théâtre de la SACD pour L’Amérique, pièce pour laquelle il a été nominé aux Molières en 2006 dans la catégorie Meilleur auteur. Ses textes sont publiés aux éditions Actes Sud-Papiers.

 

technique

Jusqu’à 2 représentations par jour
6 personnes en tournée
Durée : environ 1h