Apocalypse café
Paris - Berlin années 20

Apocalypse café
Paris – Berlin années 20

production-reprise

Reprise 2018

 

Conception Hélène Delavault
Arrangements Cyrille Lehn
Lumières Gwennaëlle Krier

Avec
Hélène Delavault chant
Romain Dayez chant
Cyrille Lehn piano

 

 

Production déléguée Maison de la Culture d’Amiens – Pôle européen de création et de production

 

TOURNÉE 2018–2019

Châteauvallon – Scène Nationale, Ollioules
les 7 et 8 décembre 2018

 

Présentation

Hélène Delavault fait revivre les années 20 et l’esprit joyeusement contestataire des cabarets berlinois et des music-halls parisiens, qui met à mal de manière drôle et bouleversante l’absurdité de la guerre. Accompagnée par la présence ravageuse du jeune chanteur-comédien Romain Dayez et du pianiste Cyrille Lehn, elle interprète des chansons françaises et allemandes agrémentées d’interventions au pupitre : articles du Canard enchaîné de l’époque, extraits de chroniques de Die Weltbüne et autres textes souvent impertinents sur les thèmes de l’argent, du sexe, de la politique. Un programme éclectique qui foisonne de charades, fables et dialogues hilarants, mais pas seulement car la satire ou la propagande se tiennent en embuscade… Bref, l’esprit de Kurt Weill et des poètes Dada veille sur le trio qui, à l’heure du café, pourrait bien s’avérer explosif, voire apocalyptique !

 

Mot de la metteur en scène

Dans le spectacle que je conçois, on mettra en parallèle chansons françaises et allemandes de la même période sur les mêmes thèmes (l’argent, le sexe, la politique…), mises en résonance avec des extraits des chroniques de Die Weltbüne aussi drôles, parfois, que tristement prophétiques, derniers échos de ce « monde d’hier », et des articles du Canard Enchaîné de la même époque, dont l’impertinence n’a d’égal que celle de notre Canard contemporain.
Cent ans après la Grande Guerre, dans une Europe contestée par le retour du repli communautaire et nationaliste, il me paraît opportun de réunir sur une même scène ces auteurs de part et d’autre de la frontière qui se retrouvent dans une commune dénonciation.
Tout ceci dans un esprit joyeusement dévastateur, même si on connaît la suite, hélas ! Loin de vouloir en faire un manifeste militant, ce sera un spectacle où l’émotion rencontrera la rigolade, car, pour citer encore Kurt Tucholsky « l’humour, c’est rire quand même. »

Hélène Delavault

 

Hélène Delavault

portrait-2-helene-delavault-credit-carole-bellai%cc%88che_web

Dès La Tragédie de Carmen de Peter Brook, qui triompha dans le monde entier dans les années 80, Hélène Delavault prit des chemins de traverse pour chanter, outre Offenbach, Mussorgsky, Purcell, Monteverdi,  Schubert, Brahms, nombre de compositeurs de son temps (Aperghis, Hersant, Jolas, Koering, Prin, Dusapin…) et créer ses propres spectacles, à la frontière du classique et du cabaret, qu’elle a joués dans le monde entier.
Depuis 2009, elle poursuit également une carrière de comédienne notamment dans les spectacles Le prince de Hombourg de Kleist, Les Monologues du vagin d’Eve Ensler et Farben de Mathieu Bertholet.

 

Romain Dayez

ac-portraitrd-photo-r-dayez-ldr_web

Après le Conservatoire Royal de Bruxelles, Romain Dayez intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, dont il est diplômé en 2015. Grand amateur de musique sacrée, baroque ou contemporaine, il a déjà chanté en soliste dans plus de quatre-vingt productions d’oratorios, avec une cinquantaine de chefs. Il se produit en soliste dans des maisons comme le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Théâtre des Champs-Élysées, le Théâtre du Châtelet, l’Opéra de Wallonie, l’Opéra et l’Arsenal de Metz, le Louvre ou la Salle Gaveau, ainsi que dans les plus grands festivals belges (Festival de Flandres, de Wallonie, de Musiq3, Brussel Summer Festival, les Nuits du Botanique, de Seneffe, Juillet Musical d’Aulne etc.) et français (Festival de Deauville, Sablé, La Chaise-Dieu, Rocamadour, Marais Chrétien, Nuit des Musées, Nocturnes du Louvre, etc.).

 

© Pascal Gély
© Pascal Gély
© Pascal Gély
© Pascal Gély
© Pascal Gély
APOCALYPSE CAFE Paris-Berlin annees 20 un theatre-cabaret europeen conception et chant : Helene Delavault chant : Romain Dayez Piano et arrangements : Cyrille Lehn Maison de la Culture Amiens le 2 fevrier 2017 © Pascal GŽly

Captation complète sur demande auprès de :

c.dubois@mca-amiens.com ou m.bouchentouf@mca-amiens.com

technique

Il existe, en plus de la version « théâtre », une version plus « légère » techniquement pour les lieux non équipés.
Besoin : un piano ¼ de queue
7 personnes en tournée
Durée : 1h15