Artistes associés

Daniel Jeanneteau

metteur en scène

Formé à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg et au TNS, Daniel Jeanneteau est metteur en scène et scénographe. Il rencontre Claude Régy en 1989 et conçoit pour lui de nombreuses scénographies. Il travaille également en collaboration avec Marie-Christine Soma. Artiste associé au TGP de Saint-Denis puis au Théâtre National de La Colline, il a dirigé le Studio-Théâtre de Vitry. Il est depuis 2016, directeur du CDN de Gennevilliers. La Maison de la Culture d’Amiens a produit Feux (August Stramm), Ciseaux, papier, caillou (Daniel Keene), L’Affaire de la rue de Lourcine (Eugène Labiche), Bulbus (Anja Hilling) et Trafic (Yoann Thommerel). Elle a accueilli également ses spectacles. En 2016, Daniel Jeanneteau a créé La Ménagerie de verre de Tennessee Williams, produite par la Maison de la Culture d’Amiens, en tournée depuis, qui a remporté un grand succès public et critique (130 dates de tournée).

Superamas

collectif d’artistes

Superamas est un collectif d’artistes fondé en 1999 dont les membres sont répartis dans toute l’Europe mais dont le siège est à Amiens. Ils reçoivent le soutien de structures artistiques en France, en Belgique, en Autriche, en Allemagne, en Norvège… Compagnie de danse et de théâtre, Superamas élabore un travail visuel original, dont chaque film et installation porte la marque. Youdream a été présenté à Amiens et Abbeville. «THEATRE»,  a été créé à la MCA en 2013. SuperamaX a été créé en 2014. Avec la soirée Fireworks et une grande exposition Onwards ! en 2015, ils ont présenté Riot dans le cadre du festival Connexions. En 2016, ils créent Vive l’Armée ! intégrant notamment des amateurs et des lycéens amiénois. En 2018, pendant Tendance Europe, ils présenteront «Happynest» , une plateforme professionnelle en région Hauts-de-France.

Denis Podalydès

comédien, metteur en scène

Après des études de philosophie et de lettres, il entre au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique puis à la Comédie-Française en 1997 et en devient Sociétaire en 2000. Il joue sous la direction des plus grands metteurs en scène de théâtre et de cinéma. Il a notamment participé à la création collective d’André le Magnifique à la Maison de la Culture de Bourges en 1996 (5 Molières). En 2006, il met en scène Cyrano de Bergerac (6 Molières). Parallèlement, il multiplie les lectures publiques dont Les Liaisons dangereuses pour les 60 ans de Martelle en 2017.
À la MCA, Denis Podalydès a créé Le Mental de l’équipe en 2006. Il interprète et met en scène Le Cas Jekyll en 2009 et en 2011. L’Homme qui se hait est créé en 2013, La Mort de Tintagiles en 2015. Cette saison, il crée Le Triomphe de l’amour de Marivaux

Benjamin Lazar

metteur en scène, comédien

Benjamin Lazar a été formé à la gestuelle baroque auprès d’Eugène Green, puis à l’école Claude Mathieu, tout en pratiquant le violon et le chant. En 2004, il crée sa compagnie Le Théâtre de l’Incrédule. Il a notamment mis en scène L’Autre monde ou les états et empires de la Lune de S. Cyrano de Bergerac et Les Amours tragiques de Pyrame et Thisbé de T. de Viau, accueillis par la MCA. Dans le domaine lyrique, il a travaillé en collaboration avec Louise Moaty. En  2010, il crée Cachafaz de Copi, accueilli à la MCA. En 2015, il a créé avec Louise Moaty Le Dibbouk de S.An-ski (production MCA). En 2016, il a mis en scène Traviata accueilli cette saison. Il prépare également une version théâtre musical de L’Héptaméron de Marguerite de Navarre (production MCA)

Hélène Delavault

chanteuse, comédienne, metteure en scène, auteure

Après le triomphe de La Tragédie de Carmen mis en scène par Peter Brook, Hélène Delavault prend des chemins de traverse pour chanter, outre Offenbach, Mussorgsky, Purcell, Monteverdi, Brahms… des compositeurs contemporains dont Aperghis, Dusapin… et créer ses propres spectacles, entre classique et cabaret, qu’elle a joués dans le monde entier (L’Absinthe, Les Rues de la nuit, La Républicaine…). Depuis 2009, elle mène aussi une carrière de comédienne. Parallèlement, elle a enregistré plusieurs albums. Elle poursuit enfin une activité d’écrivain. Elle recrée Apocalypse-Café à la Maison de la Culture d’Amiens en février 2017 avant une tournée dans la région Hauts-de-France, en partenariat avec la Comédie de Picardie, et en France

Anne-Laure Liégeois

Metteure en scène

Metteure en scène de théâtre, Anne-Laure Liégeois signe aussi la scénographie et les costumes de la plupart de ses spectacles. Après des études de Lettres, elle fonde sa compagnie Le Festin. Elle dirige le CDN d’Auvergne de 2003 à 2011. Elle crée des spectacles pour la Comédie Française et des formes musicales. Elle met en scène aussi bien des auteurs contemporains (Rémi De Vos, Roland Dubillard, Georges Perec….)  que des textes du répertoire (Molière, Euripide, Marivaux, Sénèque , Shakespeare…). Elle est également traductrice. Elle est actuellement artiste associée au Volcan au Havre et aux 3T, Théâtres de Châtellerault. La Maison de la culture d’Amiens a accueilli La Duchesse d’Amalfi, Macbeth. Anne-Laure Liégeois crée cette saison Les Soldats d’après Lenz et Lenz d’après Büchner.

Artistes en coproduction et en résidence

Karim Bel Kacem

Metteur en scène

Karim Bel Kacem (Think Tank Théâtre) est né et a grandi à Amiens. Il a suivi une formation de comédien au Conservatoire du VIème à Paris puis des stages avec Peter Brook ou Ariane Mnouchkine. Il intègre la Manufacture HETSR de Lausanne en jeu d’acteur. Voulant bouleverser son rapport à la scène, Karim intègre la Haute école d’art et de design de Genève où il étudie l’installation d’espace et la sculpture, puis la performance. Après des expériences de jeu notamment avec Arpad Schilling ou des collaborations pour le théâtre Vidy Lausanne, il écrit et met en scène ses propres projets à la frontière des genres et des thèmes. Il travaille également avec Milo Rau accueilli cette saison (Five Easy Pieces). Son spectacle 23 rue Couperin (point de vue d’un pigeon sur l’architecture); écrit et répété à Amiens, sera présenté cette saison.

Compagnie du Zieu

Nathalie Garraud, metteure en scène / Olivier Saccomano, auteur
du Zieu est une compagnie théâtrale dirigée par Nathalie Garraud et
Olivier Saccomano qui ont été nommés directeurs du CDN de Montpellier en 2017. Depuis 2006, ils ont réuni une troupe d¹acteurs et de techniciens,
et travaillent sous forme de cycles de création. Ces cycles sont le lieu
d¹une recherche commune sur l’écriture théâtrale et sur la pratique de
l¹acteur, ils sont aussi le lieu d¹une expérience de pensée collective.
Leur spectacle Othello variation pour trois acteurs a été présenté au
Festival IN d’Avignon comme Soudain la Nuit qui a été joué à la MCA.
En 2017, la compagnie a entamé un nouveau cycle intitulé La Beauté du Geste, composé de trois spectacles dont L’Instant décisif puis À mains levées (création à l’automne 2017 à la Maison de la Culture).

Artistes coproduction et en tournée

Pippo Delbono

Pippo Delbono est un acteur et metteur en scène italien. Après avoir fondé sa compagnie, sa rencontre avec Bobò marque un tournant. Cette collaboration le conduira à s’ouvrir à des personnes en provenance d’un monde éloigné du théâtre et de la danse. Ses spectacles ont été présentés dans les principales capitales européennes et à travers le monde. Pippo Delbono mène aussi une activité de cinéaste et d’acteur pour le cinéma. Plusieurs mises en scène de Pippo Delbono ont été présentées et coproduites par la MCA dont Barboni, Gente di plastica, Il Tempo Degli Assassini, Questo Buio Feroce, Récits de juin, La Menzogna, Dopo la Battaglia, Amore e carne et Orchidées, Vangelo. La MCA assure les tournées en France de ses soli : Amore e carne, La Notte d’après La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, et Il Sangue.

Artistes Label Bleu

Thomas de Pourquery

Thomas de Pourquery débute le saxophone à 14 ans avec Stefano di Battista avant d’intégrer le CNSM de Paris. En 2002, il se fait remarquer au Concours de La Défense avec Daniel Zimmermann, et remporte le 1er Prix de Groupe. Avec Maxime Delpierre, ils fondent DPZ. Figure de proue de la nouvelle génération, Thomas de Pourquery continue d’explorer d’autres voies comme la pop, le rock et la danse ou la musique électronique.
Il joue avec l’ONJ, Oxmo Puccino ou Jeanne Added… Avec son sextet Supersonic, il sort Play Sun Ra en 2013 qui rencontre un important succès critique (Victoire de la Musique 2014). Il collabore également avec le Red Star Orchestra de Johane Myran pour Broadways (sortie Label Bleu en 2016). Son album Sons of Love avec Supersonic (sortie Label Bleu en 2017) est encensé par la presse (Choc Jazz Mag, Indispensable Jazz News, Coup de coeur Magic…).

Henri Texier

Contrebassiste de légende, Henri Texier côtoie les plus grands musiciens de jazz de l’Hexagone et du monde entier depuis plus de 50 ans. Une si belle et longue carrière de musicien de jazz qu’il doit à ses talents d’inventeur et de défricheur de musiques. D’abord influencé par le free jazz, Henri Texier se produit avec Chet Backer, Bill Coleman ou Don Cherry. Son quartet avec Lovano, Swallow et Romano lui donne la notoriété méritée. Henri Texier est aussi reconnu pour ses incursions dans les sonorités du monde entier (Afrique, Moyen-Orient, Amériques…). Tous ses disques en leader sont publiés chez Label Bleu (une vingtaine d’albums). Son dernier album Sky Dancers 6 est un succès public et critique. Cette année sortira Label Bleu All Star, l’album des 30 ans, engistré à la Maison de la Culture lors de Tendance Jazz dans lequel il joue aux côtés de Michel Portal, Bojan Z, Thomas de Pourquery…  Il prépare un nouvel opus à paraître chez Label Bleu en 2018, à découvrir sur scène en mars.

Seydou Boro

On connaissait cet artiste burkinabé, comédien et danseur. Lui qui commença sa carrière de comédien auprès de la Cie Feeren avant de devenir danseur pour Mathilde Monnier puis chorégraphe aux côtés de Salia Sanou (avec qui il a fondé le premier Centre de Développement Chorégraphique à Ouagadougou), Seydou Boro est aussi chanteur. Son deuxième disque, Hôrôn, enregistré au Burkina Faso avec le soutien de l’Institut Français, sortira chez Label Bleu en 2018. On le découvrira sur scène lors d’une soirée africaine aux côtés du Bamba Wassoulou Groove pour le festival Tendance Jazz 2018. Son univers musical plonge ses racines dans les musiques mandingues, le folk et le blues afro-américain. Ses textes d’une grande richesse sont sublimés par les meilleurs musiciens de la scène burkinabé. Sa voix, découverte tard sur la scène française, résonne de manière sensuelle et porte la même puissance émotionnelle que ses chorégraphies.

Roberto Negro 

S’il est né à Turin de parents italiens c’est à Kinshasa, au Zaïre, dans un milieu francophone, que Roberto Negro a grandi et fait ses premières expériences musicales. Diplomé en Jazz au CRR de Chambéry, il débarque à Paris en 2008  et prend quelques cours avec Marc Ducret notamment puis s’inscrit une année au Centre de musique Didier Lockwood où il obtient un Prix de Composition. Multipliant les collaborations interdisciplinaires, Roberto flirte avec le théâtre, la poésie ou encore la chanson théâtrale. Il fonde le quartet La Scala avec Théo, Valentin Ceccaldi et Adrien Chennebault. Son jeu polyvalent le porte à s’exprimer aux côtés de divers musiciens tels que Michel Portal, Louis Sclavis, Daniel Humair, Andy Emler ou encore d’Elise Caron… En 2016, il est l’un des artistes « Révélations » de Jazz magazine. Roberto Negro mène de front aujourd’hui une multitude de projets. Son tout nouveau trio Dadada, avec Emile Parisien et Michele Rabbia, enregistre en 2017 pour Label Bleu.Le trio sera à découvrir sur scène en octobre 2018.