Les œuvres

WILLOWS OF AMIENS

Benz Kotzen, Sarah Milliken, paysagistes

Étang de Clermont

Crédit Yann Monel

L’œuvre

C’est en lisant l’écrivain français Marcel Proust que les deux paysagistes britanniques Benz Kotzen et Sarah Milliken ont conçu l’installation Willows Of Amiens : au début du XXe, Marcel Proust soutenait en effet que la responsabilité de l’artiste était de se confronter à l’apparence de la nature, et d’en extraire l’essence pour mieux la raconter. Benz Kotzen et Sarah Milliken ont ici appliqué cette idée à l’un des éléments clés du patrimoine d’Amiens, sa cathédrale. Le monument n’a en effet cessé de fasciner, y compris en Grande-Bretagne, où John Ruskin, célèbre critique du XIXe, l’a décrite, un certain onze mai, lors d’une visite d’Amiens et de ses Hortillonnages, comme l’un des plus beaux édifices au monde. Ainsi que le conseillait l’auteur d’À la recherche du temps perdu, les concepteurs de Willows Of Amiens se sont donc confrontés à l’apparence du bâtiment pour en déduire son essence, imaginant une structure en saules vivants, inspirée du plan de la cathédrale. Dans cette nef végétale, la lumière chatoyante diffusée par les vitraux est retranscrite grâce à l’emploi de fleurs sauvages, semées au fil des allées. Cette prairie fleurie aux couleurs vives change à mesure que le temps passe, adoptant plusieurs teintes différentes de l’été à l’automne.

L’artiste

Benz Kotzen est paysagiste et maître de conférences à l’Université de Greenwich dont les travaux de recherche se portent sur le développement durable. Il dirige l’agence Sustainable Landscape Arch. Également paysagiste, Sarah Milliken est par ailleurs archéologue et chercheuse à l’Université de Greenwich. En 2007, elle fonde GreenScapes Design, agence œuvrant pour un paysage durable, le plus souvent dans des contextes éducatifs.