Les œuvres

WATER HAS MANY VOICES

Sheena Seeks, plasticienne et paysagiste

Île aux fagots

© Yann Monel

L’œuvre

Sur l’Île aux fagots, le marais cède la place à une évocation des jardins japonais, jardins à promenade et jardins de thé : ces deux types d’espaces sont en effet marqués par leur forte relation à l’eau, un peu comme les Hortillonnages, en équilibre instable entre activité humaine et forces aquatiques. Conçue par la plasticienne Sheena Seeks, cette réinterprétation zen de la Venise des légumes met en évidence le lien entre l’homme et cet élément vital pour la planète. La déambulation s’y organise autour d’un grand bassin, dont la forme ronde symbolise la planète. Un bateau orange, métaphore de la terre nourricière, flotte à ses abords. Au fur et à mesure de son avancée, le promeneur parvient jusqu’à la cabane à thé, motif traditionnel du pays du Soleil Levant, mais dont la structure, en tôle ondulée, rappelle ses consœurs picardes, dressées dans les champs des Hortillons. Si l’inspiration est asiatique, tous les matériaux sont en effet ici issus du site, pour un jardin à la fois amiénois et nippon.

L’artiste

Née en 1960, la plasticienne et paysagiste Sheena Seeks a d’abord étudié, puis pratiqué la sculpture sur céramique avant de se tourner vers le design de jardin. Elle utilise aujourd’hui son expérience artistique pour créer des espaces en harmonie avec la nature, où apparaissent fréquemment des formes sculptées, en matériaux recyclés.