Les œuvres

THE BENCH REMAINS

Annemarie O’Sullivan, Annie Slack, plasticiennes

Île aux fagots

L’œuvre

Deux bancs se cachent dans le sous-bois de l’île aux fagots. Le premier, fonctionnel, se compose de panneaux de bois incurvés qui enlacent les arbres. Le second, plus improbable, se déploie en arc de cercle, à l’assaut des frondaisons, et prend la forme de la canopée. Si les courbes de ces ouvrages ont été façonnées par une ferronnière, Annie Slack, et une designer, Annemarie O’Sullivan, la douceur de leurs lignes ferait presque croire que ces objets ont surgi de façon spontanée dans le bosquet. Avec leur bois délicatement arqué, on dirait en effet que c’est la nature, et non pas l’homme, qui a modelé, étiré et déformé leur ossature, qui reflète ainsi la sensibilité du paysage des Hortillonnages, fragile et mouvant.

L’artiste

Née en 1979, Annie Slack est orfèvre et designer. Questionnant la singularité des produits industriels et optimisant ceux faits main, elle dessine et fabrique des objets variés, des meubles aux luminaires en passant par les bijoux. Annemarie O’Sullivan, née en 1972, est spécialisée en vannerie. Elle utilise des matériaux naturels comme le saule et les taillis de cendres, pour produire des objets domestiques et des grandes installations. Elle s’inspire dans son travail des courbes du paysage et de l’artisanat ancien.