Les œuvres

ROBINSONNADE IN THE AIRE

A-mar paysage et urbanisme :
Rozenn Duley, Grégory Dubu, paysagistes

Étang de Clermont

© Yann Monel

L’œuvre

Sauvage et reculée, cette île a été choisie par l’agence A-mar pour raconter une fable sur la montée des eaux : en effet, si elles sont souvent perçues comme dévastatrices, les crues peuvent aussi entraîner un renouveau. En charriant des graines exotiques, l’une d’elles semble avoir contribué ici à l’épanouissement d’un minuscule jardin d’Eden, nous racontent les deux paysagistes. Une végétation foisonnante qui aurait attiré un génie malicieux : pour emménager dans le fouillis végétal, ce petit esprit des lieux s’y serait confectionné une série de nids, cocons nés de l’observation attentive de l’étang et des oiseaux d’eaux. Amateur d’espaces ombragés, l’hortillon imaginaire en aurait profité pour jardiner le sous-bois, aidant les plantes arrivantes à tenter leur chance sur les rives de l’endroit. Des espèces botaniques venues d’ailleurs, Actaea, Rodgersia, Tricyrtis ou Heuchera, y étendent donc leur feuillage luxuriant, conférant à l’îlot verdoyant des allures de cabinet de curiosité. Un terrain inédit à explorer pour le promeneur, et un véritable défi pour ses concepteurs : face à la difficulté d’accès du site, les paysagistes de l’agence A-mar ont en effet aménagé l’espace à la manière de deux Robinsons, avec les moyens du bord… et les matériaux du site !

L’artiste

Après avoir travaillé pendant huit ans dans des agences parisiennes, Rozenn Duley et Grégory Dubu, tout deux diplômés de l’ENSP de Versailles, s’associent en 2012 pour fonder l’agence A-mar. Ces paysagistes de terrain y développent une approche «Home Made», résolument participative, s’attachant en particulier à la revalorisation des friches et des délaissés.

Rozenn Duley de l’Agence A-Mar est lauréate du concours AJAP 2016 décerné par le Ministère de la Culture et de la Communication récompensant les cinq meilleurs jeunes paysagistes européens