Les œuvres

MIRACLE MOUNTAIN

Collectif Disaster :
Pieterjan Grandry, Valentina Karga, Andrea Sollazzo, Louisa Vermoere, paysagistes

Île aux fagots

© Yann Monel

L’œuvre

Miracle Moutain, projet du collectif international Disaster, s’appuie sur les propriétés du compost : ses quatre concepteurs utilisent en effet ce qu’ils considèrent comme un pouvoir magique – la production d’eau chaude à partir de déchets verts – pour recréer du lien social dans les Hortillonnages. Ils prennent appui sur les théories oubliées de l’ingénieur franco-suisse Jean Pain, inventeur du «Biomeiler», un appareil de chauffage écologique : un réseau de tuyaux traverse un tas de compost, faisant jaillir de cette montagne miraculeuse une source à 35°C. Une apparition inattendue dans le marais, pour un espace de balnéothérapie fleuri, entre nature et artifice, où petits et grands sont invités à tremper les pieds : joyeux et engagé, ce lieu à l’allure surnaturelle insiste en douceur sur les bienfaits du recyclage, favorisant du même coup rencontres et discussions.

L’artiste

Créé à la fin des années 2000 par la grecque Valentina Karga, les belges Louisa Vermoere et Pieterjan Grandry ainsi que par l’italien Andrea Sollazo, le collectif Disaster se positionne à la croisée du design, de l’architecture, du graphisme, de la recherche et de la performance. S’ils possèdent des profils variés, ses membres partagent des préoccupations environnementales fortes, multipliant les collaborations en faveur du développement durable.