Les œuvres

L’ÎLE PERDU(E)

Elyse Ragueneau, Astrid Verspieren, paysagistes
puis Xavier Dumont, plasticien

Étang de Clermont

© G Clariana

L’œuvre

Dans les Hortillonnages, il est d’usage de donner à la parcelle le nom de son propriétaire. Ironie du sort, les propriétaires de cette île, qu’il fut très difficile de retrouver, se nommaient bel et bien Monsieur et Madame Perdu ! La situation géographique de leur propriété, au centre de l’étang de Clermont, en fait un observatoire idéal sur les mutations des Hortillonnages, qui, depuis les années 80, voient leur identité maraîchère évoluer vers la culture du «jardinet». Le projet de l’île Perdu(e) accompagne cette métamorphose : conservant le morceau d’île existant, les paysagistes ont choisi d’en restaurer la berge en tressant du saule vivant, redessinant la surface de l’île de jadis. Ce travail de couture en plusieurs phases permet de rendre lisible l’impact du temps. La nouvelle berge est plantée et se traverse grâce à des pontons en acier Corten, qui orientent les points de vue et permettent l’accès en barque. L’île se parcourt dès lors comme un livre ouvert, ornée de stèles mémoire et de meubles-sculptures qui invitent à la méditation et à la contemplation du paysage. Au cœur de l’île, une cabane est réhabilitée en «boutique des souvenirs». On y trouve des cartes postales mémoires et une collection de livrets qui déroulent l’histoire de l’île d’année en année, dans sa relation au Musée de Picardie et à ses sculpteurs et artistes, pour diffuser le message de l’île bien au-delà de ses eaux : «le paysage, une œuvre vivante».

Visite guidée avec le Musée de Picardie
Mardis 5, 12, 19 & 26 juillet / 2, 9, 16, 23, & 30 août
Réservation obligatoire au 00 33 (0) 22 97 14 00
Accueil pour chaque visite au Musée de Picardie, 48 rue de la République, Amiens à 14h

L’artiste

Nées respectivement en 1976 et 1977, Astrid Verspieren et Elyse Ragueneau sont deux paysagistes de parcours similaires : elles se rencontrent à l’Ecole Supérieure d’architecture des Jardins de Paris, une formation qu’elles complètent ensuite avec des études d’urbanisme à l’Ecole d’architecture La Villette. Leur complicité se renforce ensuite au fil de nombreux voyages – une année, sac au dos, en Asie – et les amène à collaborer ensemble dans le cadre du festival des Hortillonnages d’Amiens. Chaque année depuis, d’autres artistes ont pris le relais et viennent ajouter leur empreinte : Xavier Dumont, Stig Evans, Alinah Azadeh et aujourd’hui Samuel Rousseau.