Les œuvres

INTERVENTION

Phoebe Eustance, plasticienne

Étang de Clermont

© Yann Monel

L’œuvre

Élégante et éthérée, la sculpture de la plasticienne Phoebe Eustance lance ses lignes droites immaculées sur la berge d’un îlot des Hortillonnages. Passionnée par l’œuvre de Giotto di Bondone, architecte et peintre italien du Trecento qui influença des générations de constructeurs et inspira le mouvement Renaissance, l’artiste britannique reprend l’un des motifs aperçus dans ses toiles pour l’installer dans la nature : caractérisée par ses longues  et fines colonnades, sa structure blanche en acier galvanisé, posée entre terre et eau, semble se lancer à l’ascension du ciel. Conçue spécialement pour le site, elle répond à sa topographie et sa végétation, construction graphique à la fois en harmonie et en désaccord avec l’ambiance si particulière des Hortillonnages. Se produit dès lors un dialogue entre l’œuvre et l’espace : des lignes et des vues se révèlent, des reflets apparaissent, le rieu renvoyant au promeneur en barque une vision troublante et déformée de la structure rectiligne. Mirage d’un jour ou véritable édifice, toutes les interprétations sont permises, pour une pièce qui change la perspective du visiteur sur son environnement.

L’artiste

Née en 1990, la plasticienne Phoebe Eustance sort diplômée en 2013 de l’Université de Leeds, en Grande-Bretagne. La sculpture édifiée dans le cadre des Hortillonnages constitue l’une des étapes successives à la constitution d’une oeuvre unique, prenant la suite d’une œuvre baptisée Pavillon d’après Giotto, et reprenant l’un des motifs du célèbre maître florentin.