Les œuvres

INTERFERENCE

Jo Lathwood, plasticienne

Étang de Clermont

L’œuvre

C’est une onde, une vague artificielle née des flots. Pour engendrer cette troublante vision, l’artiste Jo Lathwood a utilisé deux panneaux striés de lignes sombres et claires. L’un d’entre eux est solidement arrimé à l’une des berges de l’étang de Clermont tandis que le second flotte à la surface des eaux, en face de son jumeau. C’est le passage des visiteurs le long de l’installation qui entraîne la superposition des deux formes, les remous provoqués par les canots les poussant l’une vers l’autre. Les deux panneaux s’alignent, les motifs se superposent, et soudain, la rencontre des deux trames crée une animation, curieuse ondulation entre terre et eau. À la base de ce projet, une illusion d’optique bien connue, un phénomène d’interférence nommé par les Britanniques « moiré pattern », l’effet moiré : ce contraste surgit habituellement en empilant deux grilles rayées de façon régulière. Ici, le mouvement naît de l’action simultanée de la houle et de l’homme, une manière pour l’artiste de rappeler la puissance de l’eau dans les Hortillonnages, dont la force façonne sans cesse le paysage du marais. En s’appuyant sur ce principe, l’œuvre reflète l’équilibre fragile entre l’évolution naturelle du paysage et l’intervention humaine.

L’artiste

Née en 1984, Jo Lathwood est une sculptrice et plasticienne installée à Bristol. Elle a fait ses études à l’Université de Brighton dont elle est diplômée avec mention en Sculpture. Elle a montré son travail dans des galeries au Royaume-Uni et dans le monde. Elle a aussi participé à différentes résidences et biennales aux Etats-Unis, au Canada, en France, en Belgique et en Autriche. En 2012, elle devient co-directrice d’Ore and Ingot, une fonderie d’art de bronze dirigée par des artistes à Bristol.