Les œuvres

ÉGILOPE

Colectif élément collectif :
Marion Flament, Soline Portmann, Jimme Cloo, plasticiens

Étang de Clermont

L’œuvre

En face de l’embarcadère du Port à Fumier, trois mille tiges dorées ondulent au vent, étonnant champ de blé posé sur les eaux. Proposée par les plasticiens Jimme Cloo, Marion Flament et Soline Portmann, cette installation tire son nom de l’ancêtre des céréales actuelles, l’égilope, un engrain sauvage. Un rappel à l’origine du blé, comme à celle, agricole, des Hortillonnages : ces îlots maraîchers, fertilisés grâce à la vase curée dans les canaux, produisaient autrefois de savoureux légumes, entre ciel, terre et eau. Des pratiques ancestrales qui tendent aujourd’hui à se perdre, en même temps que les parcelles cultivées disparaissent. Ici, ce nouveau champ dissimule un discret système de flottaison : un bouchon peint en noir équipe chaque tige, ce qui rend le carré de culture sensible à l’air comme au courant. Une manière de rétablir l’harmonie entre le végétal, l’artificiel et les éléments, alors qu’à l’approche des berges, les tiges peintes se mélangent aux roseaux…

L’artiste

Formés à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs à Paris, Jimme Cloo, Marion Flament et Soline Portmann ne cessent d’entrelacer art de la scène et du jardin, transformant scénographie et performance en source d’inspiration nouvelle à la création paysagère notamment pour le Palais de Chaillot à Paris, à Chantilly ou à Courson.